Je suppose que je ne suis pas la seule à apprécier les interactions paisibles avec les chevaux. Etes-vous également dans ce cas ? Est-il agréable pour vous de vivre sereinement avec votre cheval? Aimez-vous lorsqu’il est calme à vos côtés ? Lorsque vous sentez qu’il se sent bien avec vous ?

Car vous le savez sans doute, mais le cheval reste toujours là où il se sent en paix et en sécurité. C’est cela qu’il recherche en tant qu’animal de proie. Alors maintenant à nous de trouver comment nous pouvons agir afin qu’il expérimente ces états d’être auprès de nous et dans sa vie quotidienne.

 

 

Mais comment faire pour vivre sereinement avec son cheval?

 

 

  1. Être centré, serein et cohérent soi-même

Pour moi, être un bon « compagnon » pour son cheval repose en premier lieu sur des qualités intérieures. Si on regarde le leader d’un troupeau de chevaux, ce n’est généralement pas le cheval le plus fort physiquement. Par contre, c’est souvent un animal mature intérieurement (dans la nature c’est généralement une jument d’un certain âge), stable, centré, droit, doté d’une grande force intérieure et d’une grande clarté, serein, ayant confiance en lui et en la Vie, et sachant où il va. Ces qualités profondes lui confèrent un rayonnement puissant que les autres perçoivent, et que nous pouvons sentir également à travers notre sensibilité.

Afin qu’un cheval puisse nous faire confiance, je pense qu’il est bon d’agir le plus possible de la même manière qu’un leader dans un troupeau. J’ai remarqué dans ma propre expérience que plus on est calme intérieurement, centré, sûr de soi, déterminé tout en restant doux, ainsi que cohérent entre nos actions, nos émotions, notre langage corporel et nos intentions, plus le cheval se sent bien avec nous. On remarque donc que notre ami équin répond plus à un rayonnement énergétique de notre part, qu’à une technique particulière.

En fait pour qu’il se sente en confiance, il a besoin de voir que l’on est conscient de nous-mêmes et de l’environnement, et que l’on est capable de le mettre en sécurité et de prendre soin de lui. Et lorsque nous sommes en cohérence entre notre intériorité et la façon dont on agit, il se sent déjà beaucoup mieux. De plus, étant un animal très sensible, il peut très vite se mettre sous pression. Ainsi, il aura parfois besoin que nous l’aidions à s’apaiser. Et pour ce faire, c’est tout un échange d’énergie qui se produit entre nous. C’est pourquoi il est important pour nous de retrouver notre calme intérieur car dans le cas contraire, le stress se communiquera entre nous et l’animal, ne faisant qu’amplifier la tension déjà présente.

Bien évidemment, en tant qu’humains nous ne seront jamais toujours bien intérieurement. Cela n’est pas grave. l’important est d’en avoir conscience et d’adapter nos interactions avec le cheval, afin que chacun se sente le mieux possible. Il est toutefois intéressant de relever que le simple fait d’avoir conscience de notre stress ou de notre mal-être, permet à l’animal de se calmer. Nous ne sommes plus dangereux à ses yeux étant donné que nous savons ce qui se passe en nous. Pour lui, le réel danger est lorsqu’un humain fait semblant d’aller bien, alors qu’à l’intérieur de lui-même il est prêt à « exploser ». Le cheval ressent cette incohérence fortement, et ne la supporte souvent pas. Pour lui, se faire guider par une telle personne est dangereux car imprévisible. Et comment faire confiance à quelqu’un qui n’écoute pas les messages de son corps et de la Vie, et qui en plus nie une part de lui-même ? Instinctivement, le cheval n’a pas confiance et se sent insécure en présence d’un tel individu.

Regardez cette vidéo inspirante si vous désirez découvrir comment devenir un bon leader pour votre cheval malgré les hauts et les bas de la vie.

 

3 pratiques pour vivre plus sereinement avec son cheval petite fille

 

  1. Être présent

La deuxième chose qui amène un cheval à se sentir bien avec nous est le fait que l’on soit présent. Nous les humains, avons souvent du mal à vivre dans l’instant présent. En effet, nous sommes fréquemment en train de ressasser le passé, de rêver du futur, ou de projeter nos peurs dessus. Cela nous met souvent dans notre tête, incapables alors d’être vraiment attentifs à notre ami équin.

Si vous souhaitez découvrir comment vivre dans le moment présent avec votre cheval, venez lire ce superbe article.

D’ailleurs celui-ci nous rappelle souvent à l’ordre par son comportement. N’avez-vous jamais vécu des moments où votre cheval vous bouscule lorsque vous pensez à autre chose, ou qu’il gratte du pied ou balance sa tête lorsque vous êtes sur votre portable par exemple ?! Parfois, il s’est peut-être même mis à faire n’importe quoi lorsque vous n’étiez pas présents lors d’une séance de travail ?!

Car il est comme nous : Il n’aime pas qu’on l’oublie et qu’on ne le considère pas. Autant nous n’aimons pas lorsque nous sommes avec lui et qu’il ne fait qu’appeler ses copains ou regarder où ils sont ; autant il n’aime pas lorsque nous ne lui prêtons aucune attention, et que nous le prenons comme un objet qui doit uniquement faire ce qu’on lui demande sans broncher !

Alors montrons l’exemple et soyons pleinement présents avec lui. Nous souhaitons qu’il nous respecte ? Commençons donc par le respecter lui, car comment exiger quelque chose que nous n’appliquons pas nous-mêmes ? Comme les enfants, le cheval se base sur notre comportement et non sur nos paroles et nos théories ! Si nous ne le respectons pas, il n’aura que peu de considération pour nous. Nous sommes dans une relation. Les efforts doivent donc venir des deux côtés.

 

3 pratiques pour vivre plus sereinement avec son cheval femme

 

  1. Être à l’écoute du cheval et de nous-mêmes

Ce point est extrêmement important. Être à l’écoute de soi et de l’autre sous-entend du respect, autant pour nous-même que pour le cheval. Cela sous-entend également qu’on le considère comme un individu à part entière, certes différent de nous, mais en aucun cas inférieur.

Tout comme nous, nos amis équins ont des hauts et des bas. Il y a des jours où ils ont envie de faire certaines choses et d’autres où le désir n’est pas le même. De plus, ils ont chacun leurs besoins, leurs limites, leur histoire personnelle (qui peut laisser des résidus de souffrance pouvant se « réveiller » dans certaines situations), leur fonctionnement ou encore leurs préférences. Tout ceci est vraiment à prendre en compte si nous désirons avoir une relation harmonieuse avec eux.

Le stress survient lorsqu’ils ne se sentent pas compris, ce qui les conduit à vivre de l’insécurité et de la peur. Lorsqu’on les force à faire des choses qu’ils ne peuvent pas faire, physiquement ou mentalement. Lorsqu’ils ont mal quelque part et qu’on ne prend pas cette douleur en considération. Lorsqu’on les voit comme étant stupide ou cinglés, alors qu’ils essayent simplement de se faire comprendre à leur manière…

Mon conseil ici est de faire de notre mieux pour comprendre notre cheval à chaque instant. Évitons d’avoir des idées trop arrêtées sur qui il est et comment il fonctionne. Car tout comme nous, les chevaux ont de nombreuses facettes à leur personnalité ! Chaque jour est différent, et je dirais même que chaque instant ne ressemble pas au précédent ni au suivant. Avez-vous déjà remarqué comment certains chevaux changent drastiquement de comportement suivant les personnes avec lesquelles ils sont ?

Donc mieux vaut être à l’écoute de votre cheval dans le moment afin de savoir ce dont il a besoin maintenant, comment il se sent physiquement et intérieurement, et quel est l’activité qu’on peut partager avec lui.

De la même manière, il est essentiel de se recentrer avant d’entrer en contact avec lui afin de savoir comment nous nous sentons, nous. Quelles sont nos sensations ? Notre état d’être actuel ? Notre niveau énergétique ? Quelles émotions ressentons-nous ? Quel est notre ressenti global ? Quels sont nos besoins actuels ? Quelles sont nos envies ?

 

 

La pratique en résumé

 

3 pratiques pour vivre plus sereinement avec son cheval enfant

 

Donc pour résumer, comment faire pour vivre plus sereinement avec son cheval au quotidien ?

  • Commencer par prendre conscience de soi-même, de comment on se sent globalement.
  • Se recentrer si possible, ou exprimer ce qui se passe en nous. On peut le dire à notre cheval sans problème. Toujours être en cohérence avec soi.
  • Être présent dans le moment (autant que possible) et prendre conscience de comment est le cheval aujourd’hui.
  • Adapter les interactions en fonction de ce qui aura été découvert.

Toujours faire de son mieux en fonction de comment on se sent et de ce qui se passe dans le moment. Les choses sont comme elles sont maintenant, et il est important de l’accepter et de faire au mieux en fonction de ce qui est. Peut-être que vous aurez parfois l’impression que vos interactions avec le cheval n’étaient pas au top par rapport au jour précédent!? Et du coup, il se peut que vous ayez l’impression de régresser, ce qui peut amener de la frustration, de la déception, de l’insatisfaction ou encore de la peur!?

Cependant, rappelez-vous bien que la vie n’est pas linéaire et que tout change tout le temps. C’est génial de vivre des moments d’intense connexion et de sérénité avec son cheval, mais c’est aussi ok et normal d’expérimenter d’autres états d’être. Vivre toute la palette émotionnelle fait partie de notre vie d’humain, sans compter que c’est grâce aux défis et aux résistances qui apparaissent sur notre route que nous évoluons et grandissons.

Et comme les chevaux nous l’enseignent si bien, profitons pleinement de ce que nous vivons ici et maintenant, sans nous soucier de ce qui a été vécu il y a 5 minutes, hier ou la semaine dernière. C’est ainsi que le cheval sera entièrement avec nous car pour lui, le passé n’existe pas maintenant. Ainsi, il ne compare pas ce qu’il vit actuellement avec ce qui a été, ou ce qui pourrait être, comme nous le faisons souvent. Donc prenons exemple sur lui et soyons simplement présents, de manière à trouver la sérénité et la joie de vivre pleinement ce moment en sa compagnie.

 

3 pratiques pour vivre plus sereinement avec son cheval pré

 

Voila, j’espère que cet article vous aura apporté de la valeur, qu’il vous aura inspiré et aidé. Essayez de pratiquer de cette manière (ou continuez à le faire si vous pratiquez déjà cette approche) et expérimentez le changement par vous-mêmes. Bien sûr, trouver le juste équilibre entre l’écoute et la guidance n’est pas toujours aisé, mais écoutez-vous. Suivez votre intuition et ce qui sonne juste pour vous. Trouvez votre propre vérité et incarnez-la, même si elle ne correspond pas à vos croyances ou à ce que les autres vous disent.

Faites toujours de votre mieux tout en restant bienveillants et tolérants envers vous-mêmes et envers les autres.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à liker, à partager et à me laisser un commentaire. Comment vivez-vous votre relation avec votre cheval ? Etes-vous à l’écoute de vous-mêmes ? Est-ce que vous prenez le temps de vous recentrer dans votre journée ? Etes-vous en cohérence avec vous-mêmes ou cherchez-vous à cacher vos états de mal-être ? Racontez-moi. Je serais heureuse de vous lire et de vous répondre.

Dans le cas où vous souhaiteriez en savoir plus sur le sujet, venez découvrir un livre que j’ai beaucoup appréciée moi-même.

Et si ce contenu vous plait, je vous invite à lire d’autres articles sur mon BLOG, à voir mes vidéos sur ma CHAINE YOUTUBE et à me suivre sur ma PAGE FACEBOOK.

Dans le cas où vous n’auriez pas encore reçu mon CADEAU et que vous aimeriez avoir une RELATION DE REVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé plus haut dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Construisons ensemble un monde d’Amour, de cocréation et d’unification de tous les êtres vivants.

Avec bienveillance et gratitude

NB: Sachez que le lien vers Amazon est un lien partenaire. Cela veut dire que tout achat que vous effectuerez via ce lien me rapportera une (toute petite) commission, sans que cela ne change rien pour vous. C’est une vraie joie pour moi de vous donner de tout mon cœur, et de recevoir également de vous d’une autre manière. Profonde gratitude.

>