Avez-vous déjà rêvé d’avoir une relation harmonieuse avec votre cheval ? De vivre avec lui des interactions ou vous vous comprenez uniquement au moyen de signaux très fins ? Où il est heureux et motivé dans l’échange que vous vivez ensemble ? Où vous le sentez paisible et confiant près de vous quelle que soit la situation ? Où vous vous sentez tous les deux dans un état de sécurité et de bien-être qui vous permet de profiter pleinement de ce moment de bonheur partagé ? Où vous pouvez accomplir avec lui des choses que vous n’auriez pas cru possible ?

Cependant, il est vrai que la réalité quotidienne avec notre cheval est souvent toute autre. Nous nous retrouvons effectivement régulièrement face à de l’incompréhension du comportement de notre ami équin qui peut ne pas vouloir exécuter nos demandes paisiblement, ou qui peut ne pas nous respecter, ou encore qui peut être dans un état incompréhensible de stress et d’agitation. Ces situations que j’ai moi-même vécu de nombreuses fois, nous mettent généralement dans un état de tension, de frustration et d’impuissance qui peuvent même nous conduire ultimement à de la dureté, voire de la brutalité, envers notre cheval.

 

 

Mais comment faire pour éviter ces situations désagréables et aller vers une relation de coopération de confiance et de respect avec notre cheval ?

 

  • Premièrement, il est important de pouvoir identifier le caractère de notre cheval. Connaitre son fonctionnement et ses besoins est essentiel afin de pouvoir ajuster nos demandes à ses capacités physiques et psychiques. En effet, certains chevaux sont plus joueurs, d’autres nécessitent un cadre de travail calme et sérieux, d’autres encore ont besoin de temps pour apprendre de petites choses alors qu’il y en a qui nécessitent une grande variété d’activités, afin de se sentir bien et de pouvoir exprimer leur plein potentiel.

 

  • Deuxièmement, étant donné la grande sensibilité des chevaux et leur authenticité « obligée », il est essentiel d’être conscient de nos émotions et de nos sensations. Les chevaux sont de grands miroirs de nous-mêmes, reflétant ainsi souvent nos émotions « cachées » et nos blessures profondes. C’est pour cette raison qu’ils peuvent facilement nous faire réagir lorsque nous n’avons pas connaissance et conscience de nous-mêmes. C’est d’ailleurs souvent lorsque nous sommes fatigués et tendus qu’ils nous font sortir de nos gonds !
    De plus, les chevaux détestent le manque de transparence. Cela leur amène le doute quant à notre capacité de prendre soin d’eux et à les protéger. Ceci les conduit alors à nous retirer leur confiance et leur respect, et à vivre dans un état de stress permanent étant donné qu’ils se sentent dans l’obligation d’assurer leur propre survie.

 

  • Troisièmement, il est essentiel de bien comprendre que notre ami équin a deux besoins fondamentaux qui sont la sécurité et le bien-être. C’est pourquoi à notre contact, le cheval nécessite de pouvoir se reposer sur nous afin de remplir ces besoins. Pour qu’il puisse nous donner sa confiance et son respect, il a besoin qu’on lui montre qu’on en est digne en lui dévoilant des qualités non pas extérieures mais intérieures, qui lui confirment notre aptitude à prendre soin de lui et à le protéger. Ces qualités intérieures nous assurent un puissant rayonnement énergétique et une grande stabilité qui amène l’animal à nous accepter en tant que leader.
    Ainsi, la relation de dominance et de confiance est la base de toute relation harmonieuse avec notre cheval. C’est par la mise en place de cette relation qu’on bâtit les fondations de tout lien avec lui.

 

  • Et enfin, dans toute relation il est important d’être toujours à l’écoute de soi et de l’autre. Tout change dans la vie. On peut se sentir bien à un moment et 5 minutes après cela peut être différent. C’est pour cette raison qu’il est essentiel, selon moi, de savoir être à l’écoute pour pouvoir s’adapter constamment aux situations qui se présentent à nous.

 Cliquez ici si vous souhaitez découvrir 2 clés pour vivre dans le moment présent avec votre cheval.

Afin d’améliorer votre relation avec votre cheval, j’aimerais à présent vous partager quelques petits trucs pour que vous puissiez mettre en œuvre ce changement vers plus de compréhension et d’écoute.

 

  • Prenez régulièrement un moment pour observer et passer du temps avec votre cheval sans rien faire. Observez ses réactions. Quel tempérament a-t-il ? Est-il de nature joueuse ? Enfantine ? Charmeuse ? Sérieuse ? Sensible ? Douce ? Maternelle ? Fière ? Gentille ? Lente ? Opiniâtre ? Fiable ? Têtue ? Dominante ? … Qu’est-ce que vous ressentez lorsque vous êtes ainsi avec lui ? Et lui ? Que semble-t-il exprimer à travers ses mouvements, ses postures, son rayonnement ? Ayez confiance dans votre ressenti ; la première information qui vous vient est la bonne ! Prenez plaisir à être simplement près de lui, comme on pourrait le faire avec un ami. Croyez-moi, beaucoup de choses se passent dans ces moments-là !

 

  • Avant votre arrivée au boxe, au paddock ou au près, prenez quelques minutes pour respirer amplement et profondément afin de vous recentrer, de calmer votre mental et de prendre conscience de comment vous vous sentez.

 

  • Assurez-vous que la relation de dominance et de confiance soit bien posée entre vous et votre cheval. A-t-il confiance en vous ? Vous respecte-t-il ? relation homme chevalAvez-vous la sensation qu’il se sent bien avec vous quoi qu’il arrive ? Si ce n’est pas le cas où que vous avez l’impression que cette relation pourrait être réaffirmée, c’est toujours à pied qu’on établit la dominance et la confiance entre un cheval et nous. Cette relation se pose via un travail sur la proximité et la distance avec le cheval en liberté, ou à travers la conduite en main.
    Donc soignez toujours la conduite en main de votre cheval en faisant attention à votre position et à votre langage non-verbal. Soyez également attentif à ces aspects ainsi qu’à votre état intérieur lors de chaque interaction avec lui. Le but n’est pas d’être parfait mais d’être conscient de ce qui est. Un bon leader fait toujours du mieux qu’il peut dans le moment tout en acceptant ce qui est avec bienveillance. C’est cela que les chevaux respectent et qui leur donne confiance. Ils savent qu’on est toujours là quoi qu’il arrive, qu’on est conscient et que du coup on fera toujours l’action juste pour les mettre dans un état de sécurité et de bien-être.

 

  • Ensuite, observez votre cheval : est-il content ? Enervé ? Calme ? En colère ? Triste ? Joueur ? Stressé ? … Soyez le plus souvent dans l’observation de votre cheval et à l’écoute de votre ressenti vis-à-vis de lui et de vous-même. Et adaptez vos séances en fonction de ce qui se passe. Soyez flexible, soyez tolérant et bienveillant envers vous-même comme envers votre cheval.

 Cliquez ici si vous voulez en savoir plus sur ce qui est important pour qu’un cheval apprécie votre compagnie.

Et vous, comment vivez-vous votre relation avec votre cheval ? Lequel de ces 4 points pourriez-vous peut-être mettre un peu plus en action afin d’améliorer votre lien avec votre cheval ? Est-ce que cet article vous aide et vous inspire ?  Dites-moi tout… J’ai hâte de lire vos commentaires et de partager avec vous..

Si vous n’avez pas encore reçu mon cadeau et que vous désirez avoir une RELATION DE REVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Avec gratitude et bienveillance

A très vite pour la lecture de vos partages et de vos commentaires

>