En tant qu’humains, nous sommes des êtres de relations. Nous sommes une espèce sociale qui a besoin les uns des autres pour se sentir bien. Cependant, avoir de belles interactions avec un autre être vivant est un grand défi pour nous. Pourquoi ? Parce que l’échange relationnel met en lumière notre inconscient, nos conditionnements, nos croyances limitantes, nos blessures, nos valeurs, nos aspirations profondes (souvent inconscientes), nos besoins et nos limites. Vu de l’extérieur, cela peut paraitre être très positif car ainsi on apprend à se connaitre, on découvre aussi bien notre lumière que notre ombre. Cependant, la réalité est souvent toute autre…

Pourquoi est-ce difficile d’entretenir de belles relations ?

Le problème est justement dans la mise en lumière de cette ombre que nous portons tous en nous, et que nous avons pris l’habitude de cacher et de nier. Et étant donné que les relations sont de grands révélateurs de ce que nous sommes dans notre entièreté, elles peuvent vraiment déclencher de grandes résistances et de la souffrance lorsque l’on manque de recul et de clarté. De plus, notre mental-égo nous amène bien souvent dans un fonctionnement dénué d’amour, de compassion, de compréhension et de tolérance…qualités pourtant essentielles à une bonne relation, autant avec soi qu’avec les autres.

Tout comme nous, les chevaux sont des êtres sociaux. Dans la nature, ils vivent également en communauté. Cependant, du fait que leur égo soit à sa juste place (c’est-à-dire en lien avec la survie du corps physique uniquement), il leur est beaucoup plus facile de créer des interactions harmonieuses, où chacun est reconnu pour ce qu’il est en toute authenticité, contribuant à sa manière à la vie du groupe. Chaque individu va donc amener sa propre compétence sur laquelle le reste du groupe va se reposer, ce qui conduit à du confort et de la sécurité pour l’ensemble du troupeau. Chacun d’entre eux n’a pas besoin de tout gérer, mais doit s’occuper uniquement de sa partie afin que l’entièreté du système fonctionne, permettant alors un développement des capacités propres à chaque individu, de la délégation et de la responsabilisation.

Le cheval nous permet de développer nos aptitudes relationnelles jeunes chevaux

Ces mots peuvent vous paraitre un peu anthropomorphes ; cependant, si vous observez un troupeau de chevaux, vous vous rendrez compte que chacun a sa place et son rôle. Personnellement, j’ai remarqué qu’entre chaque cheval il y a une relation de « dominance et de confiance », mais que celui qui est en position de « leader » varie en fonction de l’état énergétique de chacun dans le moment.

N’oublions pas qu’un des grand buts d’une communauté équine est la sécurité et le bien-être. En tant que proie, le cheval met donc beaucoup d’énergie dans l’appréhension d’un danger potentiel en développant ses systèmes de détection et de fuite. Un animal malade, immature ou peureux n’est pas forcément le candidat idéal pour prendre les bonnes décisions au bon moment. Ainsi, le plus stable et fort intérieurement sera le leader du plus faible afin de garantir la survie de l’ensemble.

Entre les chevaux, il ne semble pas y avoir le genre d’interactions très personnelle et égotique que l’on vit entre humains. Comme je le disais précédemment, l’égo est utile lorsqu’il est remis à sa juste place, c’est-à-dire en tant qu’outil nous permettant de garder notre individualité et notre intégrité physique. C’est lui qui nous permet de nous percevoir comme différents des autres formes et à rester ainsi. Le problème survient lorsque nous mettons de l’égo au niveau mental, lorsque nous croyons que nos idées, notre vision, nos valeurs ou encore nos conditionnements sont ce que l’on est, et qu’il nous faut alors les défendre bec et ongles pour « rester en vie ».

En fait, on pourrait dire que toutes nos relations sont « empoisonnées » par un trop plein d’égo, un trop plein de l’image que l’on a de nous-mêmes, de la personne que l’on croit être. Tout comme un aliment peut être bon pour nous lorsqu’on en prend en quantité « raisonnable », il peut également devenir un poison si on l’ingurgite en trop grande quantité ! Et nous souffrons de cet excès, nous souffrons de prendre les choses trop personnellement. Cette personnification de tout nous donne l’impression que les autres sont contre nous, et même que la Vie nous met des battons dans les roues. N’avez-vous jamais pensé, ou entendu des gens dire, que le malheur et les difficultés n’arrivent qu’à vous (eux) ? Pensez-vous que les animaux et la nature voient cela ainsi ? Croyez-vous que lorsqu’une jument perd son poulain, elle en veut à la force de vie ? Ou qu’elle considère que celle-ci lui a retiré son petit « personnellement »?

Nous avons tant de choses à apprendre des animaux et de la nature si nous souhaitons vivre plus pleinement, plus consciemment et plus simplement. Pas en enlevant le mental, mais en se libérant de sa « dictature », en se reconnectant au corps et au moment présent. Et les chevaux peuvent grandement nous aider à faire cela…

De quelle manière les chevaux nous aident-ils à développer nos aptitudes relationnelles?

Le cheval nous permet de développer nos aptitudes relationnelles interation humain cheval

Tout simplement en nous donnant un feedback immédiat, exigeant tout en étant bienveillant. Lorsque nous entrons en contact avec un cheval, celui-ci perçoit instinctivement notre énergie, notre vibration du moment, nos gestes, nos postures, et y répond instantanément. Il ne peut pas mentir, ni faire semblant. Ses réactions sont toujours en lien avec ce qu’il perçoit, intérieurement et extérieurement.

Si vous souhaitez savoir la raison pour laquelle votre cheval sait tout de vous, cliquez ici.

C’est ainsi que face à un cheval, nous allons immédiatement voir si notre intention est claire, si nos gestes sont surs, si notre état intérieur est stable, si nous sommes justes dans nos demandes. C’est ce qu’on peut appeler « l’autorité tranquille ». Car si ce n’est pas le cas, alors l’animal ne saura pas comment agir. Il ne nous comprendra pas et se sentira perdu. Par contre, si nous sommes en cohérence avec nous-mêmes, si nos actions sont alignées avec notre état intérieur, notre posture et nos gestes, le cheval répondra immédiatement à notre demande car elle sera claire pour lui.

Finalement, affirmer son autorité n’est qu’une question de qualités intérieures qui nous permettent de savoir où l’on va, d’assumer notre vulnérabilité en restant ouvert et compréhensif (autant envers nous-mêmes qu’envers les autres), et de nous exprimer avec clarté et fermeté tout en étant bienveillants. Si on regarde bien, l’agressivité et la dureté proviennent toujours de la peur. Dans le cas où on agit de manière trop agressive avec le cheval, il aura un comportement de fuite ou de lutte. En dernier recours, il fera ce qu’on appelle de la dissociation : il cédera extérieurement mais en se fermant à l’Homme. Dans ces situations, l’animal a un regard morne ou vide. C’est comme s’il était mort intérieurement.

Un exemple d’incohérence émotionnelle

Le cheval nous permet de développer nos aptitudes relationnelles troupeau chevaux

Contrairement à ce que certains pensent, nous n’avons pas besoin d’être tout le temps bien pour nous occuper d’un animal. L’important pour un leader est d’avoir conscience et de savoir exprimer sa propre vulnérabilité. Pour un cheval, il n’y a rien de plus dangereux qu’une personne qui n’a pas conscience, car alors elle est incapable d’avoir toutes les cartes en main afin de garantir le bien-être et la sécurité d’elle-même et des autres.

Imaginons que nous soyons intérieurement en colère car on ne se sent pas respecté dans nos valeurs au travail. Pourtant, ne sachant quoi faire avec cette émotion « gênante », nous la repoussons et l’étouffons au fond de nous sans en comprendre le message. Souvent, la colère vient lorsqu’une de nos limites n’a pas été respectée, ou que quelque chose d’important pour nous n’a pas été pris en compte.

Cependant, toute énergie refoulée prend de la force, et il fort probable que nous sentions cette colère se réveiller en nous rapidement, et généralement dans des situations habituellement insignifiantes. Nous allons peut-être ressentir de l’agacement, de la tension lorsque nous serons avec d’autres personnes, ou face à notre cheval. Ce dernier, percevant cette énergie réprimée, va sans doute réagir à cette vibration par du stress, car il ressent cette pression intérieure qui peut « exploser » à tout moment et qui lui parait donc dangereuse. De ce fait, il est fort probable qu’il cherchera à s’éloigner de nous à ce moment-là.

Mais si nous lui faisons part de notre ressenti ; si nous lui expliquons ce qui se passe en nous, généralement l’animal s’apaise instantanément. Le fait d’avoir conscience et de l’exprimer transforme sans doute notre rayonnement énergétique, et permet à l’animal d’avoir confiance dans le fait que maintenant nous pouvons prendre les bonnes décisions pour tous. La conscience de ce qui se passe amène à poser les bonnes actions pour retrouver l’harmonie en nous et autour de nous.

Ce que le cheval nous apprend

Le cheval nous permet de développer nos aptitudes relationnelles chevaux camarguais

Face au cheval, nous avons l’opportunité de nous reconnecter à nos émotions et nos sensations corporelles. Cet animal nous amène vraiment à être présent ici et maintenant, dans notre corps. Il nous permet de prendre conscience de l’importance du langage corporel dans notre quotidien, ainsi que du langage plus subtil (ressentis, énergie). Vivre à son contact nous conduit à développer notre habilité à percevoir les mouvements énergétiques invisibles, et à mettre en lumière nos comportements inconscients, nos blessures et nos croyances limitantes.

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous propose de jeter un coup d’œil à ce livre très enrichissant et bien écris.

Le cheval nous montre aussi que le statut social, les titres, les étiquettes,… n’ont pas vraiment de réalité. Ils en ont uniquement si nous les validons à travers nos croyances. Mais pour un cheval, que l’on soit médecin, président de la république ou femme de ménage ne change rien. C’est notre vibration qui fait de nous quelqu’un de confiance ou pas.

Le cheval nous apprend à être présent ici et maintenant, et non dans nos incessantes pensées. L’énergie est toujours là où nous mettons notre attention. Ce faisant, nous donnons vie à ce sur quoi nous nous concentrons. Si nous sommes dans nos pensées, quelles qu’elles soient, il y a de fortes chances pour que le cheval s’éloigne de nous, ou fasse n’importe quoi. En fait, il nous montre simplement notre manque de présence et notre décentrage.

Avez-vous déjà été en contact avec un cheval qui ne supportait pas qu’on l’approche de trop près ? Dès que vous avanciez au-delà d’une certaine distance, l’animal s’éloignait !? Il ne faut pas oublier que notre être ne s’arrête pas aux limites du corps. Il en est de même pour le cheval qui, de part sa grande sensibilité, a bien conscience du champ énergétique qui entoure chaque forme. Ainsi, lorsque l’on approche certains chevaux trop rapidement ou de trop près, ils peuvent se sentir envahis dans leur intimité car oui, on est déjà dans leur « bulle ».

Etre à l’écoute de l’animal et de soi-même, être présent et conscient des interactions et des réactions qui se jouent dans le moment, nous amènent à créer de échanges de plus en plus harmonieux avec les autres. Cela nous apprend à être respectueux des limites, des besoins, des préférences et du fonctionnement de l’être vivant qui est en face de nous, mais également de nous-mêmes. Car parfois, le cheval nous montre l’irrespect que nous avons envers nous-mêmes.

Lorsque j’étais plus jeune, j’étais très dure envers moi-même et envers les autres. Je cherchais tout le temps la perfection, et rien n’était jamais assez bien. C’était comme une compulsion de toujours vouloir plus ; être plus, faire plus, avoir plus. Je me rappelle d’un jour où ma jument m’a montré à quel point je me traitais mal. En pleine séance de dressage avec elle, j’ai commencé à m’énerver car j’avais l’impression que ce n’était pas assez bien ; je n’arrivais pas bien à garder une bonne position lors d’une figure. J’avais beau essayé, je n’y arrivais pas. Et plus j’essayais, plus je me tendais, et pire c’était. J’ai fini la séance en pleurs et là, la jument a tourné la tête vers moi et m’a regardé. Il y avait tant d’amour et de compassion dans son regard que je m’en rappelle encore. Elle était paisible et elle m’a fait prendre conscience à quel point je ne m’aimais pas, car je pensais à l’époque que personne ne pouvait avoir d’amour pour moi si je n’étais pas parfaite ! Or là, je sentais à quel point elle m’aimait malgré mon incapacité à réussir et à performer.

Le cheval nous permet de développer nos aptitudes relationnelles femme cheval

S’écouter dans nos besoins, nos limites (autant physiques que psychiques), nos valeurs et nos aspirations profondes est d’une grande importance, et je crois que cette écoute vient avec l’amour et le respect de soi. Plus nous nous aimons, et moins nous avons besoin de plaire aux autres et d’avoir leur approbation et leur reconnaissance. Et le cheval nous amène à cela…

Il nous conduit également à nous adapter, car tout change tout le temps dans ce monde, et il est essentiel d’avoir cette écoute de soi et de l’autre afin de s’adapter à ce qui est dans le moment. Peut-être que le cheval est en super forme un jour et qu’il est donc capable de nous donner beaucoup ; mais cela ne veut pas dire qu’il en sera de même le lendemain ou dans un mois. Savoir adapter nos demandes et les séances en fonction de l’état physique et psychique dans lequel l’animal et nous-mêmes nous trouvons, est essentiel si l’on désire créer une relation harmonieuse avec notre ami équin.

En conclusion

Pour résumer, on pourrait donc dire que le cheval nous permet de développer de nombreux aspects de nous-mêmes, qui nous sont utiles afin de créer des relations harmonieuses avec les autres, et ainsi d’être capable de vivre en communauté.

Il nous aide dans :

  • La communication : savoir s’exprimer de façon claire et juste en utilisant aussi bien notre langage corporel que vocal et énergétique
  • La conscience et la connaissance de soi : à travers le comportement du cheval face à nous, ainsi que nos ressentis en réponse aux réactions de l’animal.
  • L’expression de soi en tout vulnérabilité : faire l’expérience du renforcement du lien avec l’animal en étant ouvert et en osant exprimer ce qui se passe en nous. Trouver la compassion, la compréhension pour soi à travers le regard du cheval.
  • Le respect de soi et des autres : en étant avec l’autre sans être intrusif
  • L’écoute des besoins, des limites, des valeurs, du fonctionnement de soi et de l’autre
  • La focalisation de l’énergie par l’intention
  • La cohérence entre son état intérieur, son langage corporel, ses paroles et ses actions
  • La présence ici et maintenant ; la présence à l’autre.
  • L’adaptation : tout change tout le temps et il important de savoir s’adapter dans le moment pour tirer le meilleur de la situation telle qu’elle est actuellement.
  • Le leadership : le cheval nous permet d’apprendre à guider les autres vers un but commun tout en étant compréhensif, conscient et à l’écoute.
  • La confiance en soi : sans un minimum de confiance en soi, on ne peut pas conduire un cheval dans la confiance et le respect mutuels. Le fait d’être en contact avec les chevaux nous amène à retrouver cette force en nous, cette présence consciente et stable qui amène la confiance dans la relation.
Le cheval nous permet de développer nos aptitudes relationnelles groupe de personnes

Voila, j’espère que cet article vous aura apporté de la valeur, qu’il vous aura peut-être inspiré, éclairé ou aidé ! Si vous avez des questions ou que vous désirez partager votre vision ou ressenti, n’hésitez pas à laisser un commentaire. C’est une joie pour moi de vous lire et vous répondre.

Et pour ceux qui souhaitent aller plus loin, découvrez comment vous reconnecter à vous-même et trouver votre mission de vie avec l’aide de nos amis les animaux, grâce à un petit programme en ligne intéressant et enrichissant.

Si ce contenu vous plait, je vous invite à lire d’autres articles sur mon BLOG, à voir mes vidéos sur ma CHAINE YOUTUBE et à me suivre sur ma PAGE FACEBOOK.

Dans le cas où vous n’auriez pas encore reçu mon CADEAU et que vous aimeriez avoir une RELATION DE RÊVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé plus haut dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Construisons ensemble un monde d’Amour, de cocréation et d’unification de tous les êtres vivants.

Avec bienveillance et gratitude

NB: Sachez que les lien vers Amazon et tout autre page de vente sont des liens partenaires. Cela veut dire que tout achat que vous effectuerez via ces liens me rapportera une (toute petite) commission, sans que cela ne change rien pour vous. C’est une vraie joie pour moi de vous donner de tout mon cœur, et de recevoir également de vous d’une autre manière. Profonde gratitude.

>