Tout change dans la vie

Nous vivons tous le changement dans notre quotidien. Que ce soit au niveau professionnel, familial, personnel, physique, tout change tout le temps. Rien n’est permanent dans ce monde de formes, et nous devons apprendre à nous adapter à cette vérité.

Car souvent, en tant qu’humains, nous cherchons à stabiliser, nous désirons que certaines choses s’équilibrent et restent ainsi pour toujours. Nous voulons voir notre travail, notre couple, notre situation globale de vie s’améliorer puis se stabiliser. Nous nous attachons aux objets, à l’image que nous avons de nous-mêmes, aux êtres vivants que nous côtoyons, et à une vision particulière de notre existence. Et tout cela n’est pas forcément un problème si l’on a bien pris conscience que, tels des nuages, tout cela passe. Profiter de ce que l’on a dans le moment est merveilleux. Cependant, il nous faut savoir le lâcher lorsqu’il disparaitra. On ne peut rien faire pour stopper ce mouvement qui est la vie elle-même.

Chaque situation, objet, relation, pensée, émotion a une durée de vie limitée, y compris notre corps physique. Regardez-le, ce merveilleux outil qui nous permet d’expérimenter tant de choses, qui nous donne l’occasion d’explorer le monde à travers nos sens… A-t-il toujours eu la forme qu’il a aujourd’hui ? Votre mère a-t-elle donné naissance à votre corps tel qu’il est présentement ? Je suppose que non, sinon vous ne seriez sans doute pas en train de me lire.

comment accepter le changement oiseau

 

 

L’exemple de la nature

Et oui, tout change et c’est heureux ainsi. Observez la nature ; voyez comment elle se transforme à travers les saisons. Chaque phase est utile et importante, mais aucune phase n’est supérieure à une autre.

  • Le printemps est le moment où l’énergie monte, où la vie va vers l’extérieur. C’est une phase de croissance qui est teintée de vulnérabilité à ses débuts. En effet, toute jeune pousse sortant de terre est exposée au vent, à la pluie, à la grêle, et parfois même encore à la neige. Va-t-elle survivre ? Parfois oui, parfois non mais je ne crois pas qu’elle se pose la question ?! Sa nature est de pousser, de sortir de terre maintenant, alors c’est ce qu’elle fait. D’ailleurs, ces jeunes plantes ont souvent beaucoup plus de force que l’on peut penser malgré leur fragilité apparente. Quand on regarde à quelle vitesse une ortie pousse, c’est hallucinant. Il y a tant d’énergie et de puissance dans le rayonnement qu’elle émet… Et cette force intérieure se matérialise de plus en plus au fur et à mesure que la plante grandit.
  • L’été est un moment de plénitude. C’est là où la nature toute entière est extériorisée et où elle produit. C’est une phase d’abondance où l’énergie est à son comble. Après avoir pris ce dont elle avait besoins pour se développer à travers la terre, l’eau, le soleil et l’air, la plante redonne à l’Univers par un autre biais qui sont les fruits. Et à l’intérieur du fruit se trouve les graines qui vont lui permettre de se perpétuer.
  • L’automne est une phase de diminution de l’énergie. C’est le moment du début de retour vers l’intérieur, vers la profondeur. Les fruits tombent ; c’est le temps des récoltes. Les feuilles et les plantes se transforment en passant par toute une palette de couleurs flamboyantes. Puis c’est la mort de ces formes qui reviennent à la Terre Mère, contribuant alors à la régénérescence du sol. Le mouvement de la nature diminue jusqu’à sembler s’arrêter, du moins extérieurement.
  • L’hiver est un moment d’intériorité où l’énergie se rassemble afin de pouvoir rejaillir au printemps. C’est une phase de dormance et de préparation à un nouveau cycle. Sans celle-ci, il ne pourrait pas y avoir renouveau. Sans la mort, il ne peut y avoir renaissance, et c’est également vrai pour nous.

 

 

Pouvons-nous appliquer ce modèle à notre propre vie ?

Ceci est une question que l’on pourrait se poser étant donné que nous faisons partie de ce monde et de cette nature. Notre corps physique étant constitué des mêmes éléments fondamentaux que les végétaux, les minéraux et les animaux, pourquoi ne serions-nous pas touchés par cette loi des cycles et du changement ?

En fait, si vous regardez votre existence de près, vous vous rendrez compte que tout fonctionne ainsi. Nous ne vivons pas selon un modèle linéaire où tout s’enchainerait de manière logique, rationnelle, en constante progression vers un objectif particulier. En fait, nous expérimentons la vie à travers des cycles, des hauts et des bas, des améliorations et des régressions, des morts et des naissances. Notre évolution se fait ainsi, dans un mouvement de spirale. Avez-vous remarqué cela ?

paysage automne

Vous rendez-vous compte qu’à chaque fois que vous commencez quelque chose, vous vous trouvez dans une phase de « printemps » où il y certes une énergie croissante et puissante, mais également de la vulnérabilité ? Voyez-vous qu’une fois ce projet, cette relation, cette création lancée, vous vous retrouvez dans la phase « d’été » où l’énergie est à son comble. Tout fonctionne bien, vous recevez les fruits de vos efforts et vous vous préparez pour la suite. Puis vient un moment où ce que vous avez construit perd de la vitesse. C’est la phase « d’automne » où quelque chose doit mourir pour laisser place à un renouveau. Un changement doit se faire pour que le système puisse continuer à évoluer. Qu’est-ce qui semble ne plus fonctionner actuellement ? Et quels sont les changements qui pourraient s’opérer ? Que faut-il laisser partir pour qu’autre chose arrive ? Est-ce notre vision, nos relations, notre façon d’agir, nos objectifs, nos valeurs… ? La phase « d’hiver » arrive alors avec sa potentialité de réflexion, d’intériorisation propice à recevoir l’inspiration nécessaire à un renouveau.

Cliquez ici si vous souhaitez découvrir 3 stratégies afin de dépasser la peur du changement et vous mettre en action vers votre idéal de vie.

 

 

Mais que se passe-il s’il y a résistance ?

La nature ne résiste pas à ce qui est. Elle suit le courant de la vie à chaque instant, ce qui fait que le changement perpétuel qui s’opère en elle se passe harmonieusement. Mais qu’en est-il de nous les humains ? Et bien, souvent nous résistons au mouvement, à la transformation des formes et des situations. Nous avons généralement beaucoup de mal nous adapter au mouvement ininterrompu du changement.

Alors nous résistons, nous nous bloquons, ce qui fait subvenir beaucoup de souffrances en nous et autour de nous. Car tout est énergie et lorsque nous entravons le flux énergétique, des blocages se crées résultant en des émotions et des pensées puissantes qui semblent toujours être là, ainsi que des problèmes de toutes sortes allant jusqu’aux maladies physiques. Et tout ceci vient simplement du fait que l’on résiste à ce qui se présente. On dit non au mouvement. Cependant la Vie elle, continue de bouger, nous amenant alors à nous retrouver à contre sens.

Mais pour quelle raison refusons-nous tellement ce qui est ? Tout simplement parce que nous nous sommes construits suivants des conditionnements et des croyances et que nous voulons que cette « vérité » reste. Pourquoi ? Parce que cela nous rassure, cela nous donne l’impression d’être en sécurité. Le changement est synonyme d’inconnu, ce qui fait peur à la personne que l’on croit être. Mais sommes-nous réellement uniquement cela ? A chacun de méditer là-dessus…

chien et chat ensemble

En tout cas, les arbres ne prennent pas peur lorsque leurs feuilles viennent un peu plus tard que celles des autres. Ils ne cherchent pas à ressembler à l’arbre d’à côté, ni à produire les mêmes fruits que lui. Ils sont ce qu’ils sont et c’est parfait comme cela.

De la même manière, ils ne pleurent pas leurs feuilles perdues à l’automne et n’entrent pas en dépression lorsqu’ils n’ont rien « d’extérieur » en hiver (ni fleurs, ni feuilles, ni fruits). C’est naturel pour eux de suivre les cycles de changement. Les vivre leur permet d’expérimenter ces transformations successives qui sont la Vie elle-même.

 

Que faire pour accepter le changement ?

  • La première chose à faire est de bien prendre conscience que le changement est la Vie elle-même. Nous ne pouvons prétendre vivre sans suivre ces cycles successifs de naissance, de croissance, de création, de production, de déclin, de mort, de réflexion et de préparation. C’est ainsi que tout fonctionne dans notre monde et il est indispensable de l’accepter si nous souhaitons vivre en harmonie avec nous-mêmes et avec les autres.
  • Le deuxième point important est d’observer où on se situe actuellement dans les différents domaines de notre vie ? Dans quelle phase suis-je au niveau de mon travail ? Au niveau familial ? Au niveau de mon couple ? Au niveau de mon épanouissement personnel ? Au niveau de ma vie sociale ? En prenant conscience de la phase dans laquelle on se trouve, nous pouvons alors accepter ce qui se passe actuellement comme étant normal, et donc cesser d’y résister.
    Par exemple si nous sommes dans la phase de déclin au travail, cela veut simplement dire que quelque chose doit disparaitre pour laisser la place à de la nouveauté. Or souvent, nous ne supportons pas les moments de mal-être et de décroissance, ce qui fait que lorsque cela arrive, nous tentons de rétablir les choses en nous accrochant à ce qui était jusqu’à maintenant. Nous avons l’impression que cela ne devrait pas être ainsi et nous battons contre la Vie et contre nous-même. C’est ainsi que beaucoup de personnes se retrouve en dépression et en burnout, car plus on résiste au mouvement qui se présente, plus l’énergie se bloque et crée de la souffrance à tous les niveaux.
    Cependant, en prenant conscience de la « normalité » de la situation et du besoin de renouveau, nous pouvons alors passer dans la phase de réflexion, de conscientisation, d’inspiration et de préparation au changement. Nous pouvons revoir nos valeurs et notre idéal de vie, ainsi que définir de nouveaux objectifs en accord avec ce qui est important pour nous.fleurs été
  • Le troisième point est de suivre la phase dans laquelle on se trouve actuellement.
    Si vous êtes au début de quelque chose, soyez dans l’action. N’ayez pas peur de poser un acte chaque jour, aussi petit et imparfait soit-il. Et n’oubliez pas de célébrer tous vos succès !
    Si vous êtes dans la phase de création et de production, appréciez ce moment et remerciez la Vie pour tous ces cadeaux.
    Si vous êtes dans la phase de déclin et de mort, vivez votre deuil puis regardez l’opportunité qui se cache derrière, car il y en a toujours une. C’est difficile à vivre c’est sûr, mais c’est ainsi que la Vie nous pousse à grandir.
    Si vous êtes dans la phase de réflexion et de préparation au renouveau, prenez le temps. Ne cherchez pas à aller trop vite en brulant des étapes. N’oubliez pas que tout à sa raison d’être ! Profitez pleinement de ce moment d’intériorisation pour vous tourner vers vous-même. Qui êtes-vous ? Qu’est-ce qui est important pour vous ? Vers quoi désirez-vous aller ?

 

En conclusion

Personnellement, j’ai longtemps eu très peur du changement. Comme nous tous, j’ai vécu de nombreuses fois toutes les différentes phases dont je viens de vous parler, et je vous avoue que j’ai ai souvent résisté. Je cherchais la stabilité à l’extérieur de moi-même et je ne supportais donc pas de sentir le mouvement emporter tout ce que j’aimais et auquel j’étais parfois très attachée. Et pourtant la Vie me poussait sans cesse à bouger ; et plus je résistais, plus les « vagues » étaient puissantes.

champ été

Et puis, n’en pouvant plus de cette souffrance, je me suis rapprochée de la nature et des chevaux. Je me suis mise à les regarder autrement et j’ai vu qu’ils ne vivaient pas ainsi, qu’ils ne semblaient pas résister comme moi. Alors j’ai commencé à faire comme eux. J’ai commencé à suivre la Vie et à avoir foi en elle. Et les choses ont changé. Je sais à présent que quoi qu’il arrive, cela a sa raison d’être et que c’est parfait ainsi. Il est vrai que parfois les anciennes habitudes reviennent, mais elles sont de moins en moins fortes. Et en lâchant le contrôle, je me rends compte que tout est plus fluide, simple, paisible et joyeux. Il y a une harmonie qui s’installe.

Voila, j’espère que cet article vous aura apporté de la valeur, qu’il vous aura peut-être inspiré ou aidé ! Si vous désirez en savoir plus sur le sujet, cliquez ici pour regarder cette vidéo des meilleures citations sur le changement.

Vous pouvez également cliquer ici si vous souhaitez découvrir 3 clés pour vous permettre de vivre sereinement votre quotidien.

Et si ce contenu vous plait, je vous invite à lire d’autres articles sur mon blog, à voir mes vidéos sur ma chaine youtube et à me suivre sur ma page facebook.

Dans le cas où vous n’auriez pas encore reçu mon CADEAU et que vous aimeriez avoir une RELATION DE REVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé plus haut dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Construisons ensemble un monde d’Amour, de cocréation et d’unification de tous les êtres vivants.

Avec bienveillance et gratitude

>