Vous est-il déjà arrivé de vous trouver dans une situation où vous teniez votre cheval en main et qu’il était complètement stressé ? Ou que vous l’aviez mis au paddock ou dans le manège en liberté et qu’il n’arrêtait pas de galoper par stress ?

Je peux vous dire que dans mon cas cela m’est arrivé de nombreuses fois et que cela déclenchait toujours en moi un sentiment d’impuissance qui m’amenait de la peur. Je me durcissais alors et je devenais intolérante envers l’animal au lieu de le comprendre et de l’aider à se calmer. Mon comportement ne faisait donc que renforcer l’agitation que le cheval ressentait en lui et je devais au final devenir plus dure pour qu’il retrouve un semblant de calme.

Mais cette façon de faire ne me plaisait pas. Je sentais qu’il y avait une autre manière d’agir, en étant plus dans la compréhension et l’écoute de l’animal. Je me suis dit que s’il réagissait ainsi c’est qu’il y avait une raison. Il avait sans doute besoin qu’on comprenne son message

De plus, je me suis rendue compte que tout est une question d’intensité d’énergie. Lorsqu’un cheval joue et se défoule, il a un niveau d’énergie élevé. Ainsi, au bout d’un moment il aura besoin de faire redescendre la pression.

Or, c’est là que beaucoup d’entre eux ont du mal à se contrôler, surtout dans un environnement peu sécure à leurs yeux. L’excitation peut alors se transformer en peur ce qui crée encore une augmentation de pression intérieure que l’animal n’arrive pas à gérer.

C’est ainsi que la peur engendre la peur, résultant en un cercle vicieux dont le cheval bien souvent ne peut se sortir sans notre aide. Et c’est là que j’ai découvert une technique simple et rapide pour calmer notre ami équin et retrouver une relation harmonieuse avec lui.

La respiration profonde et centrée en appelant si besoin l’attention du cheval à nous ! Arrêtons notre action et arrêtons le cheval. Debout sur nos deux pieds écartés de la largeur des épaules environ, concentrons notre attention quelque centimètres sous notre nombril afin de s’ancrer et de se centrer. Respirons profondément et amplement en faisant descendre l’énergie dans la terre via nos pieds.

L’objectif ici est de se calmer d’abord soi-même puis d’entrainer l’animal à le faire également. Bien évidemment, il est important pour nous d’être présent et de mettre toute notre attention sur notre respiration ample et apaisante tout en restant connecté à l’animal.

Pour pratiquer cette technique régulièrement, je peux vous affirmer qu’elle fonctionne de façon merveilleuse pour peu que l’on arrive à se calmer soi-même. Plusieurs personnes de mon entourage l’utilise également avec succès alors pourquoi pas vous ?  

Voila donc la première chose que vous pourriez essayer de faire la prochaine fois que votre cheval sera dans la peur. Ainsi, vous en ressortirez tous les deux grandis en ayant appris à gérer vos émotions, à vous maitriser et à aider votre compagnon équin à faire de même.  

Si vous désirez aller plus loin et apprendre à gérer vos émotions efficacement, cliquez ici.

Et vous, comment vous sentez-vous dans une situation ou le stress envahit votre cheval ? Comment y réagissez-vous ? N’hésitez pas à commenter et à partager vos propres expériences sur le sujet..  

Si vous n’avez pas encore reçu mon CADEAU et que vous désirez avoir une RELATION DE REVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé plus haut dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Avec bienveillance et gratitude

A bientôt

>