fbpx
En ce moment, avec la crise du Covid et tout ce qui se passe dans le monde, certains d’entre nous vivent une période très dure – que ce soit à cause de la solitude, des difficultés financières ou encore de la perte d’un être cher. Tout cela crée de la peur, du stress, de l’insécurité et de la souffrance qui peuvent conduire à un sentiment d’impuissance et de tristesse pouvant se terminer en dépression et en désespoir…

La question qu’on peut alors se poser est : mais est-ce qu’on peut traverser cette crise sereinement? Est-ce que malgré tous les défis qui se présentent à nous on peut quand même réussir à rester calme au milieu de la tempête, et ainsi agir au mieux et grandir à travers tout ça?

 

La crise actuelle et ses conséquences sur notre état d’être

stress

Cette crise sanitaire, ainsi que toutes les autres choses qui arrivent actuellement dans le monde, ne sont en fait peut-être pas le pire pour nous humains. De ce que je vois, le pire c’est la peur qui en découle. C’est cette peur et toutes ses répercussions qui nous menacent vraiment. Comme l’a dit le sage Osho à l’époque de la pandémie du Sida :

« Aucun virus dans ce monde n’est plus dangereux que la peur. Comprenez cette peur, sinon vous deviendrez un cadavre avant que votre corps ne meure. L’atmosphère effrayante que vous ressentez dans ces moments est une folie collective. Cela s’est produit des milliers de fois et cela se reproduira. Si vous ne comprenez pas la psychologie humaine et la peur, votre conscience peut être complètement perdue. Vous ne saurez même pas quand vous avez perdu le contrôle. Alors la peur peut vous faire faire n’importe quoi.

Faites attention. Ne regardez pas les nouvelles qui font peur. Arrêtez de parler d’épidémie.

Répéter la même chose encore et encore, c’est de l’autohypnose. LA PEUR EST UN TYPE D’AUTOHYPNOSE. Elle provoque des changements chimiques dans le corps. Et si vous l’entretenez encore et encore, cela peut provoquer un changement chimique si toxique que ça peut vous tuer. »

La peur non-factuelle ici et maintenant – autrement dit la peur psychologique qui n’a pas de réalité dans le moment mais qui est entretenue par notre imagination – peut vraiment nous détruire et il est important de bien prendre conscience de ce qu’elle nous amène lorsque nous l’entretenons.

Voyez-vous que cette peur vous rend tendu(e), stressé(e), irritable, déprimé(e), voire peut-être même désespéré(e)? Voyez-vous qu’elle vous fait tourner en rond dans le négatif, qu’elle vous coupe de vous-même, qu’elle vous empêche de trouver des solutions et d’avoir confiance dans l’avenir? Voyez qu’elle vous met un pied dans la tombe en vous interdisant de vivre pleinement votre existence?

[Pour découvrir la clé indispensable pour surmonter la peur du futur, cliquez ici.]

 

Les animaux nous montrent la voie pour vivre en paix

gestion du stress

Si vous aimez les animaux et que vous les avez déjà observés, vous avez sans doute déjà dû remarquer qu’ils ne vivent pas comme nous. Qu’est-ce que je veux dire par là? Eh bien j’aimerai juste souligner que nos amis animaux ne semblent pas expérimenter cette peur mentale comme nous humains. Vivant exclusivement ici et maintenant ils peuvent bien sûr ressentir de la peur, mais cette peur reste factuelle et est là uniquement pour les pousser à éviter un danger de manière à rester en vie. Ainsi contrairement à nous, ils ne semblent pas partir dans l’imagination d’un futur hypothétique conduisant à des peurs irréelles…C’est comme ça qu’ils sont beaucoup plus paisibles et heureux dans leur quotidien, ce qui fait d’eux un merveilleux exemple à suivre pour nous !

Et pour vous illustrer le cheminement qu’il nous faudrait faire pour trouver la paix intérieure et ainsi vivre sereinement quoi qu’il arrive, je vous laisse suivre notre ami le dauphin qui est là pour vous montrer la voie vers une existence sereine et harmonieuse.

comment traverser la crise sereinement

« Il était une fois un jeune dauphin qui n’avait jamais vu la mer. En effet, ayant été élevé en bassin dans un parc aquatique, il ne connaissait pas l’océan. Cependant, un beau jour, il fut lâché en mer grâce à une petite équipe de personnes qui souhaitaient lui donner la liberté.

Avant de la lâcher, ses amis humains lui donnèrent quelques conseils pour que tout se passe bien pour lui. Ils lui expliquèrent que la vie sauvage ne serait pas toujours rose et qu’il lui faudrait éviter les grands prédateurs, se protéger des tempêtes, trouver sa nourriture par lui-même, et bien d’autres choses encore qui lui étaient inconnues jusqu’alors. Ils lui recommandèrent de ne pas paniquer, de rester concentré et de bien suivre son chemin quoi qu’il arrive. Ainsi, lorsque notre jeune ami le dauphin s’élança dans l’océan pour la première fois, il reçut toutes les recommandations d’usage. Du coup, une fois au large, il se sentit stressé. Il filait à toute allure tout en regardant partout s’il n’y avait pas de prédateur sur sa route. Il s’alertait à chaque fois qu’un nuage noir planait dans le ciel car il avait peur qu’une tempête n’arrive. À chaque nuage, sa crainte augmentait. Chaque fois, il imaginait que le nuage allait grossir, jusqu’à remplir le ciel et tout noircir. Le moindre petit nuage devenait un ennemi à combattre. Il n’était jamais vraiment tranquille et c’était bien fatigant. Des pensées tournaient dans sa tête: « et je me perdais…si je n’arrivais pas à vivre par moi-même…si je mourrais…!? » 

Alors qu’un jour il était à la recherche de nourriture, la mer se mit à s’agiter et il prit peur, commençant à divaguer et ne plus savoir où aller. Il accéléra en se disant : « Il faut que j’y arrive à tout prix.» Il se mit la pression au maximum, submergé par des moments de doute: « Je ne vais pas pouvoir y arriver! » Il n’arrivait plus à se contrôler et avait l’impression qu’il ne pourrait plus lutter contre l’ouragan.

C’est à ce moment qu’il croisa un autre dauphin qui naviguait doucement sur l’océan. Notre ami était interloqué: « Comment fais-tu pour ne pas être bouleversé ? » demanda-t-il. L’autre dauphin lui répondit qu’il n’y avait pas de raison d’avoir peur puisqu’il suffisait de se laisser flotter.

En l’entendant parler ainsi, notre ami relâcha la pression et se calma. Il s’aperçut alors que son fameux nuage noir dont il avait eu si peur était en fait plutôt blanc que gris et que l’ouragan qu’il craignait tant n’était qu’un peu de vent qui agitait gentiment la mer. À ce moment, il comprit la plus grande leçon de sa vie: rien ne sert de se mettre la pression et d’imaginer tout ce qui POURRAIT arriver; il vaut mieux se laisser flotter en faisant confiance aux vagues qui nous guident dans le bon sens pour nous.

Tout en prenant le temps de se détendre et de s’amuser en mer, notre jeune dauphin appris petit à petit à vivre dans l’océan. Il se fit des amis parmi les autres dauphins et trouva sa place dans le monde aquatique sauvage. Depuis, il est le plus tranquille des dauphins. Et dès qu’un nuage noir arrive dans le ciel, il se relaxe. Il sait qu’il a assez de force pour se maintenir sur l’eau et garder le cap. »

Cette histoire vous inspire-t-elle ? Vous reconnaissez-vous dans ce jeune dauphin et souhaitez-vous également trouver ce calme intérieur qui permet de traverser n’importe quelle situation sereinement et avec confiance ?

Si c’est le cas, je vous invite à continuer à lire cet article car je vais vous donner quelques clés pour y arriver…Et si vous souhaitez aller plus en profondeur et vraiment apprendre à être en paix quoi qu’il arrive, je vous ai préparé deux énormes cadeaux que vous découvrirez à la fin de cet article.

 

Comment faire concrètement pour se libérer du stress dû à la crise?

vivre sereinement la crise

Alors voyons maintenant ensemble comment faire concrètement pour ne pas – ou ne plus – subir toutes ces pensées qui nous conduisent dans la peur, le stress, le mal-être et le désespoir. Comme promis ci-dessus, je vais vous donner ici quelques clés pour vous aider à suivre la voie de nos amis les animaux en cessant d’alimenter les énergies qui ne contribuent pas à votre plus grand bien et vous éloignent du calme dont vous avez besoin en ce moment.

  1. Regardez uniquement le résumé des informations au maximum une fois par jour
  2. Relâchez la pression sur vous-même en baissant votre niveau d’exigence peut-être trop élevé
  3. Posez-vous : Prenez du temps pour vous, pour vous reposer, pour faire des choses qui vous plaisent
  4. Créez un climat serein à la maison : adoptez un cadre de vie paisible, allumez une bougie auprès de vous, faites ce que vous avez à faire dans le calme (prenez votre temps pour faire ce que vous avez à faire), mettez une ambiance sonore apaisante (bruits d’eau, musique douce,etc.), regardez des images ou des films de nature ou qui amènent en vous un sentiment de bien-être….
  5. Vous êtes comme vous êtes et c’est ok: déculpabilisez-vous par rapport à vos angoisses et prenez bien conscience du fait que vous avez le droit d’avoir des émotions et de les exprimer; vous avez le droit d’avoir peur et d’être stressé(e); vous avez le droit de ne pas toujours vous sentir bien.
  6. Libérez-vous des pensées négatives :ici je vous invite à vous observer penser: à quoi pensez-vous? Est-ce que cela vous fait du bien? Du mal? Si cela vous fait du mal, prenez une feuille de papier ou ouvrez une note sur votre téléphone et écrivez tout ce qui vous passe par la tête, même si certaines pensées vous semblent ridicules, puériles ou égoïste. Écrivez jusqu’à ce que toutes vos pensées soient couchées sur le papier (vous allez voir qu’en fait ce sont environ les mêmes quelques pensées qui reviennent sans cesse). Puis respirez et jetez la feuille ou supprimez la note de votre téléphone, sans rien relire. Vous n’avez pas besoin de relire car ces pensées ne vous définissent pas du tout. Prenez bien le temps de respirer et de vous sentir libre du poids de tout ce négatif que vous aviez en vous. Il ne s’agit pas ici de se battre et de lutter contre vos pensées; il s’agit simplement de s’en libérer lorsqu’elles sont trop lourdes à porter. Ne vous sentez pas coupable de vos pensées, laissez-les simplement vous traverser.
  7. Sentez-vous libre de penser à ce qui vous rend heureux(se). Prenez régulièrement quelques instants pour mettre des pensées positives dans votre mental. Par exemple, chaque matin, prenez une citation qui vous parle et écrivez-la sur un bout de papier que vous emmènerez partout avec vous. Lisez-le régulièrement et lorsque vous vous sentez pris(e) dans une vague négative, demandez-vous toujours : « Et si au lieu de m’attendre au pire, je m’attendait au meilleur? »
  8. Donnez-vous beaucoup d’Amour : traitez-vous avec bienveillance et tolérance, consolez-vous lorsque vous ne vous sentez pas bien, prenez-vous dans les bras, bercez-vous, soyez doux(ce) et tendre envers vous-même, ayez de la compassion pour vous-même

[Pour découvrir les 3 étapes pour ne plus subir les situations difficiles et en retirer le meilleur, je vous invite à lire cet article inspirant et enrichissant]

 

Pour aller plus loin et traverser la crise sereinement

rester paisible intérieurement en temps de crise

Alors je sais bien que ce n’est généralement pas en lisant un article qu’on vit réellement un changement. On peut bien sûr être inspiré par un écrit et prendre conscience de certaines choses, mais pour vraiment pouvoir transformer notre réalité il faut un peu plus qu’un simple article.

Etant donné que je sais à quel point c’est dur en ce moment pour beaucoup de personnes, j’aimerai donc offrir ici aux AMOUREUSES DES ANIMAUX ET DE LA NATURE encore plus d’aide à travers deux énormes cadeaux. Dans ces cadeaux, vous découvrirez la méthode qui vous correspond le mieux pour réussir à gérer votre stress et vous recevrez de nombreux outils et clés pour vivre sereinement en toutes circonstances.

apprendre à gérer le stress et traverser paisiblement la crise

 

Pour accéder à ces cadeaux (qui contiennent énormément de valeur), je vous invite à cliquer ci-dessous :

Ces cadeaux sont donc un guide pdf que j’ai créé pour vous aider à gérer votre stress et une formation vidéo que je vous offre gratuitement pour aller encore plus loin et vous permettre de mieux vivre cette période difficile. J’ai mis tout mon cœur dans ces deux cadeaux et j’espère sincèrement que vous en retirerez toute la valeur qu’ils contiennent.

Je vous sens, je ressens vos peines comme vos joies car nous sommes tous connectés, nous sommes tous en lien les uns avec les autres et c’est la raison pour laquelle j’aimerai aujourd’hui simplement dire à chacune et chacun d’entre vous: VOUS N’ETES PAS SEUL(E) ET JE VOUS ENVOIE TOUT MON AMOUR.

soutien dans la crise

Je vous le répète encore une fois : ne partez pas dans votre tête. Laissez donc les pensées qui y sont courir dans tous les sens si elles le souhaitent, mais ne leur prêtez pas attention si elles ne sont pas constructives pour vous. Vous verrez, petit à petit votre mental va s’apaiser si vous arrêter d’interférer avec tout ce qu’il vous ramène comme agitation.

Sachez toujours au fond de vous que vous pouvez vous en sortir, que ça va aller même si vous avez l’impression du contraire, même si vous vous trouvez dans une situation qui vous semble désespérée. On ne sait jamais comment la Vie va tourner, alors une fois que vous avez fait ce que vous pouvez, il ne vous reste plus qu’à laisser simplement la Vie faire son œuvre en lui faisant confiance comme nos amis animaux le font naturellement.

N’ayez pas peur de vous-même ni de votre passé. N’ayez pas peur de vos blessures ni du souvenir du mal qu’on vous a fait, des erreurs que vous avez commises, des évènements qui vous ont heurtés. C’est ok. Vous n’êtes pas brisé(e). Tout est toujours possible pour vous. Une transformation pour le meilleur se fait souvent à travers ces moments difficiles, donc ne sombrez pas mais continuez à avancer en suivant la guidance de votre cœur.

Peut-être que vous vous sentez au bord du gouffre, peut-être que vous n’en pouvez plus…Cependant sachez que vous avez bien plus de ressources que vous ne le pensez, vous avez bien plus de force que vous ne le croyez. Dans ces moments où vous n’en pouvez plus, arrêtez-vous simplement; et au lieu de vous laissez emporter par vos blessures et vos peurs, regardez-les avec Amour et vous verrez alors apparaitre en vous la lumière dont vous avez besoin pour traverser les ténèbres.

Lorsque vous ne savez plus quoi faire, arrêtez de vous prendre la tête et laissez la Vie faire sa part. Ce n’est pas à vous de tout faire! Nous plantons des graines, nous arrosons la terre, mais ensuite ce n’est pas nous qui tirons sur les graines pour les faire pousser. C’est la Vie qui assure le développement des graines en de belles plantes ou arbres. De la même manière, faites ce que vous pouvez dans le moment, puis laissez la Vie faire le reste.

Et ayez confiance, car la Vie conspire toujours à notre plus grand bien même si pour cela elle nous fait passer par des moments difficiles pour nous. En réalité on a besoin de ces moments pour grandir. De la même manière qu’on ne peut pas changer la forme d’un objet en métal sans le marteler, on ne peut pas non plus nous transformer sans un certain degré de friction. C’est ce qu’on est tous en train de vivre à travers cette crise et pour en retirer le meilleur, il faut faire ce qu’on peut dans le moment, accepter ce qu’on ne peut pas changer, et se donner beaucoup d’Amour surtout quand on ne se sent pas bien.

C’est pour cette raison que juste maintenant je suis là pour vous donner mon Amour. Je suis vraiment de tout cœur avec vous. Je vous aime, je vous aime, je vous aime. Recevez cet Amour, ressentez-le, et percevez que vous aussi vous êtes rempli(e) d’Amour et que vous pouvez vous aussi l’envoyer à des êtres qui en ont besoin aujourd’hui…

rester calme face à la crise

 

Voila, j’espère que cet article vous aura apporté de la valeur, qu’il vous aura peut-être inspiré ou aidé ! N’hésitez pas à liker et à me laisser un commentaire ci-dessous…J’adore vous lire et échanger avec vous!

Et si ce contenu vous plait, n’hésitez pas à lire d’autres articles sur mon BLOG, à voir mes vidéos sur ma CHAINE YOUTUBE et à me suivre sur ma PAGE FACEBOOK.

Je vous aime de tout mon Cœur

Anna

 

>