Vous avez peut-être déjà vécu, ou vous vivez actuellement, des périodes de manque d’abondance financière, ce qui vous amènent alors de la frustration et un sentiment d’impuissance quant à votre capacité à combler tous vos besoins et vos souhaits vis-à-vis de votre cheval.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la cause du sentiment de manque que nous éprouvons souvent dans notre vie.

Cliquez ici pour découvrir comment gérer la frustration face à son cheval.

Vous aimeriez peut-être avoir plus d’argent pour pouvoir mettre votre cheval dans une meilleure pension, pour vous acheter une nouvelle selle mieux adaptée, pour vous faire accompagner par un bon coach, pour vous acheter un van et pouvoir ainsi transporter votre cheval, pour aller faire du concours, pour pouvoir moins travailler et avoir plus de temps avec lui, …

 

J’ai moi-même vécu cette sensation de manque financier lors de mes études lorsque je devais payer mon loyer, la pension de ma jument, ma nourriture, le téléphone, internet, l’essence pour ma voiture, … avec une somme définie par mois. Mes parents avaient déjà l’extrême gentillesse de me permettre de faire mes études, d’avoir ma jument avec moi, d’avoir une voiture et d’avoir tout ce dont j’avais besoin mais pourtant je n’avais pas toujours assez d’argent pour faire tout ce que j’aurais aimé accomplir.

 

créer une belle relation avec votre cheval

 

 Les 4 clés pour vivre pleinement avec votre cheval

 

Face à ce défi de manque d’argent il est important de bien comprendre notre responsabilité dans ce fait. Comme le dit bien ces citations : « Nous vivons ce que nous croyons. » et « La réalité extérieure que nous percevons est le reflet parfait de notre intérieur. », nous sommes à la source de tout ce que nous vivons.

 

Rejeter la responsabilité sur les autres ou la vie nous met simplement dans une posture de victime, nous rendant alors impuissant à changer les choses.

 

Or, tout change tout le temps dans la vie à condition qu’on accepte les choses comme elles sont car comme le dit si bien ces phrases : « Ce à quoi je résiste, persiste ! » et « Ce sur quoi je mets mon attention prend de l’expansion ! ».

 

Comprenons bien que derrière tout ce qu’on vit se trouve une croyance. Si on est persuadé que rien ne changera jamais, que tout ce qui nous arrive de désagréable n’est pas notre faute, que nous ne saurons jamais riche, que tout est toujours injuste dans la vie, que nous n’y arriverons jamais, … nous vivrons continuellement toutes ces choses. Nombreuses de nos croyances limitantes sont souvent inconscientes, ce qui fait que nous avons habituellement l’impression que les limitations que nous expérimentons dans notre vie ne trouvent pas leurs racines en nous. Et pourtant je vous assure que c’est le cas.

 

Alors acceptons ce que nous faisons comme expérience dans le moment tout en sachant que les choses changent. Ne pouvant pas tout faire faute de moyens, mettons des priorités en fonction de ce qui nous tient le plus à cœur. Peut-être que pour vous c’est le fait d’avoir votre cheval près de vous, de lui acheter des friandises, de faire du concours, de vous faire accompagner par un coach, de le ferrer, … C’est à vous de définir ce qui a le plus d’importance pour vous et d’y mettre l’argent que vous pouvez dépenser pour votre compagnon équin.

 

Personnellement, j’ai commencé par mettre ma jument dans une pension assez éloignée de moi (car elle coûtait moins cher). L’important pour moi à ce moment-là était de mettre plutôt mon argent dans mes études. Mais au bout d’un moment, mon corps m’a montré ce qui était vraiment crucial pour moi et, contrairement à ce que je croyais, ce n’était pas mon travail.

J’ai développé une myélite qui m’a cloué au lit pendant 5 mois et j’ai enfin compris que ce qui était essentiel pour moi était d’avoir ma jument près de moi. L’amour des chevaux m’avait amené à faire ces études de vétérinaire ; il était donc important de garder le « pourquoi » en tête et de le suivre quoi qu’il arrive. Une fois guérie, j’ai donc mis ma priorité sur le fait d’avoir ma jument à quelques kilomètres de la fac. J’allais la voir tous les jours et ces deux années furent les meilleures de toutes mes études !

 

De plus, on peut également se poser la question : comment pourrais-je contribuer au changement sur le plan financier dans ma vie ? Est-ce en changeant ma vision des choses ? En changeant mes comportements ? En explorant d’autres options de métiers ? En achetant des choses qui ont vraiment une importance ou une utilité pour moi ? En gérant mieux mes finances ? En priorisant mes besoins et mes souhaits matériels ? …

 

 

 En conclusion

 

Donc en vue de changer les choses et de vivre pleinement avec notre cheval, il convient de :

 

créer une belle relation avec votre cheval

 

  • Prendre nos responsabilités.
  • Accepter les choses comme elles sont aujourd’hui tout en sachant que tout change dans la vie. Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui il pleut que demain le soleil ne se lèvera pas !
  • Mettre des priorités en fonction de ce qui nous tient le plus à cœur.
  • Regarder comment on pourrait contribuer au changement sur le plan financier.

 

Et vous, vous sentez-vous frustré(e) face à un manque d’abondance financière dans votre vie avec votre cheval ? Lequel de ces 4 points pourriez-vous peut-être mettre un peu plus en action afin de plus profiter avec votre cheval ? N’hésitez pas à commenter et à me partager votre vision et votre expérience sur ce sujet. Je serais vraiment ravie de vous lire et de vous répondre.

J’espère que cet article vous aide et vous inspire pour que de plus en plus de personnes puissent voir leur réalité changer pour le meilleur, en compagnie de leur ami équin.

Si vous désirez améliorer la relation que vous avez avec votre cheval, cliquez ici pour lire un superbe article sur le sujet

Et si vous n’avez pas encore reçu mon CADEAU et que vous désirez avoir une RELATION DE REVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé plus haut dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Avec gratitude et bienveillance

A très vite pour la lecture de vos partages et de vos commentaires.

 

>