Dans notre société actuelle, il est fréquent que nous soyons victime d’une agitation mentale plus ou moins permanente qui nous amène tension, stress, confusion et mal-être.

Je ne sais pas si cela vous arrive aussi, mais personnellement j’ai vécu pendant longtemps avec la sensation désagréable de toujours avoir des problèmes à gérer, et de me prendre constamment la tête sur tout et n’importe quoi!

Je rêvais de paix intérieure et de lâcher-prise, mais je n’arrivais pas à faire taire cette petite voix au multiples intonations et remplie de contradictions qui parfois me donnait des conseils, parfois me faisait espérer, parfois me malmenait, parfois me décevait, ou encore d’autres fois m’emmenait dans le doute et la peur, m’empêchant alors d’agir en cohérence avec ma nature profonde.

confusion et agitation mentale retrouver le calme intérieur

Je désirais ardemment suivre mes intuitions et ce qui était important à mes yeux, je désirais enfin pouvoir oser agir en cohérence avec mon cœur, mais j’avais l’impression que c’était impossible en raison de cette petite voix qui dictait constamment mes faits et gestes, et m’amenait bien souvent à tourner en rond dans mes limitations et les émotions désagréables et parfois incontrôlables qui les accompagnaient.

En observant les chevaux, je me suis longtemps demandé comment ils faisaient pour vivre simplement et paisiblement dans ce monde. Je me suis longtemps demandé quel était leur secret pour retrouver rapidement stabilité et centrage quoi qu’il arrive. Et plus encore, je me suis demandé pour quelle raison je me sentais si paisible et légère avec eux alors que lorsque j’étais dans mon quotidien en compagnie d’autres humains, je me sentais souvent tendue, agité, fatiguée et « lourde ».

Dans cet article, j’aimerais partager avec vous ce que j’ai découvert en présence des chevaux, et qui m’a permis de sortir de l’agitation mentale et de retrouver le calme intérieur indispensable à une existence harmonieuse avec soi et avec les autres.

Apprendre à ralentir le mental

leçon des chevaux meditation en mouvement joy

C’est au contact des chevaux, et en particulier de ma jument, que j’ai pris conscience de la capacité que l’on a de pouvoir ralentir le mental.

Depuis quelques années maintenant, j’ai pris l’habitude de passer du temps avec les chevaux sans rien faire. Je me pose près d’eux, au pré ou dans le box, et je les observe. En étant juste avec eux sans chercher quoi que ce soit, j’ai remarqué que cette simple présence consciente amenait de grands changements, aussi bien en eux qu’en moi-même.

Pour découvrir l’effet positif de la présence consciente sur notre relation au cheval, cliquez ici.

Au début, j’avais du mal à vivre ces moments car de nombreuses pensées et émotions remontaient à la surface de mon être, et me mettaient dans un état d’inconfort et même de souffrance. Cependant, je sentais au fond de moi que tout cela avait sa raison d’être, et qu’il était important de laisser sortir ces énergies en les accompagnant par ma présence consciente. Le seule problème était que je me retrouvais fréquemment submergée par elles, et que cela me conduisait à retomber dans les souffrances du passé. Je savais donc qu’il ne me fallait plus nier ce que j’étais dans mon entierté, mais comment faire pour ne pas en être victime non plus, et arrêter de tourner en rond dans des pensées et émotions sans fins?

etre en harmonie avec la vie chevaux qui broutent

Je voyais bien que les chevaux n’avaient jamais ce problème, et je me suis donc demandé pourquoi. C’est là que j’ai découvert la puissance de vivre dans le moment présent. Nos amis les chevaux ne savent pas être ailleurs qu’ici et maintenant et j’ai remarqué qu’en réalité, il n’y a que ce moment qui existe vraiment, il n’y a que dans ce moment que l’on puisse agir concrètement pour amener le changement.

Lorsque nous sommes dans le passé ou le futur, où somme-nous réellement? Dans notre tête! Nous sommes dans des pensées en lien avec nos souvenirs ou en lien avec des projections imaginaires. Et en faisant cela, en mettant constamment notre attention sur ces pensées nous les nourrissons, nous leur donnons vie. En fait, j’ai remarqué que plus on écoute, on croit et on suit toutes les pensées qui passent, plus elles prennent de la puissance et sont nombreuses.

C’est en réalisant cela que j’ai commencé à aller dans le sens des chevaux en tentant de garder mon attention uniquement ici et maintenant. Au début, les pensées étaient très fortes et très nombreuses mais étant donné que je m’y intéressais moins, elles ont progressivement perdu de leur puissance et j’ai commencé à percevoir de plus en plus d’espace en moi, de plus en plus de calme et de légèreté.

Pour suivre l’exemple des chevaux et vivre paisiblement chaque moment de notre existence, découvrez cet article inspirant.

Les 3 étapes pour retrouver le calme intérieur

Mais comment peut-on concrètement ralentir le mental pour sortir de l’agitation intérieure?

observer les pensées

En fait, ce n’est pas compliqué du tout et on a tous la capacité intrinsèque de le faire. Toutefois, en raison de notre tendance souvent incontrôlable à suivre, à croire et à s’identifier à toutes les pensées que nous percevons, changer cette habitude demande quelques efforts, du temps et de la persévérance.

  • La première étape est de prendre conscience que nous avons en nous la capacité d’observer. En fait, cette observation neutre se fait tout le temps même si nous n’en sommes pas toujours conscient. Essayez maintenant et voyez que vous pouvez observer les pensées, les émotions, les réactions, les impressions et même la personne qui les subit. Êtes-vous conscient de ce fait, de cette capacité que vous avez en vous naturellement?
  • La deuxième étape est de regarder ces pensées et de voir si elles sont vraies ou pas (si elles sont factuelles ici et maintenant ou si elles sont dans le passé ou dans une projection future), si elles sont utiles pour vous amener vers ce qui est important pour vous ou pas. Normalement le mental est un outil qui est à notre service pour que l’on puisse gérer le côté pratique de la vie. Cependant, pour beaucoup d’entre nous il est devenu un tyran qui nous traite en esclave, et nous réduit à tourner indéfiniment en rond dans les limitations qu’il nous impose. En reprenant notre position d’observateur, nous retrouvons en fait notre pouvoir de discernement qui nous amène à sortir de la prison du mental, à travers notre faculté de voir avec clarté ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. Ainsi, nous remettons le mental à sa place d’outil au service du Cœur.
  • Une fois que nous avons vu si les pensées présentes en nous sont vraies et/ou utiles, si elles nous permettent d’avancer en direction de ce qui est important pour nous, on peut passer à la troisième étape qui est soit d’agir si cela est approprié, soit de prendre conscience de l’information si elle est en cohérence avec notre être profond, soit de détourner notre attention de cette pensée si elle est fausse, irréelle, inutile ou destructrice. Les pensées ne sont que des énergies qui nous traversent, tout comme les émotions. Nous avons le pouvoir de les croire et de les prendre en considération ou pas. C’est cela notre liberté. Je sais que souvent nous avons l’impression que si nous ne prenons pas en compte cette voix du mental, le pire va nous arriver mais ce n’est pas vrai! C’est encore cette même voix qui nous fait croire cela pour garder le contrôle. Pour avoir dépassé ce genre de paroles intérieures, je peux vous assurer que vous ne perdez rien en laissant la plupart des pensées passer leur chemin. Simplement constatez et acceptez leur présence sans les suivre ni s’identifier à leur contenu et elles disparaitront d’elles-mêmes, car aucune énergie ne peut rester à part si nous lui résistons ou si nous la faisons perdurer à travers notre mémoire. Je vous invite vraiment à essayer car c’est une telle libération que de retrouver notre place d’observateur, et d’avoir alors la liberté de choisir quelles pensées nous voulons voir s’incarner dans notre existence.
sérénité du cheval

C’est en appliquant autant que possible ces 3 étapes que je me libère progressivement des griffes du mental compulsif, et que je me sens de plus en plus calme intérieurement. C’est une vraie joie de retrouver la capacité d’être pleinement présente à moi-même quoi qu’il arrive, sans me faire emporter par les pensées et les émotions qui sont là, et de pouvoir agir en cohérence avec ce qui vibre au plus profond de moi même lorsque des peurs et des doutes surgissent.

La mise en pratique avec le cheval

Afin de mettre en pratique les 3 étapes qui permettent de sortir de l’agitation mentale et de retrouver la paix intérieure, je vous propose un exercice qui se fait avec le cheval. Cependant, vous pouvez aussi le pratiquer avec un autre animal ou simplement dans la nature face à un arbre, une fleur, un ruisseau,…

Si vous n’avez pas la possibilité d’aller dans la nature ou d’être en présence d’un animal, faites l’exercice en regardant la vidéo ci-dessous en boucle (après avoir lu les consignes ci-après). L’énergie n’étant pas limitée par le temps et l’espace, voir la vidéo vous reconnecte instantanément à l’énergie de ces chevaux, comme si vous étiez avec eux ici et maintenant.

  • Prenez-vous un peu de temps sans distractions (pas de portable, endroit tranquille,…) et aller vous assoir près de votre cheval, d’un cheval auprès duquel vous vous sentez bien, ou d’un groupe de chevaux, qu’il(s) soi(en)t en box, au paddock ou au pré. Pendant toute la durée de l’exercice, le but est d’être présent dans le moment et de ne suivre aucune pensée quelle qu’elle soit. Essayez de pratiquer de 5 à 20 minutes par jour selon le temps que vous avez et si vous le faites avec sérieux et constance, vous verrez rapidement un changement se produire en vous.
  • Simplement regardez le cheval ou les chevaux manger, se déplacer, se rouler, interagir… Si votre cheval ou un cheval vient vers vous, qu’il vous sent, ressentez ce que cela vous fait, quelles sont les sensations que vous avez dans votre corps. N’attendez rien, ni du cheval, ni de vous-même. Si le cheval ne vous regarde jamais, c’est ok. Cela ne veut pas dire qu’il ne vous aime pas ou qu’il s’en fout. Si ces pensées émergent en vous, prenez bien conscience que ce ne sont que des pensées qui passent. Observez-les et utilisez votre capacité de discernement pour voir si elles sont vraies et/ou utiles.
  • N’oubliez jamais vos valeurs profondes ni ce qui est important pour vous, car cela vous permet de toujours discerner les pensées que vous devez suivre, des autres. Et croyez-moi, la plupart des pensées que l’on a habituellement sont irréelles, inutiles, voire destructrices. Par exemple, selon vous la pensée: « mon cheval ne m’aime pas car il ne me regarde pas » est-elle vraie ou est-ce une supposition? Vous amène-t-elle la paix et le bien-être que vous recherchez?
  • Soyez vigilant et ayez le courage de vous détourner de toutes les pensées pendant la durée de cet exercice. Dans le quotidien, détournez-vous uniquement des pensées qui ne vont pas dans le sens de ce qui vous tient à cœur, de votre idéal de vie. C’est normal que ce soit difficile au début, car n’oublions pas que c’est une habitude profondément ancrée en nous que de croire et de suivre ce que nous dit la petite voix du mental, surtout lorsque son contenu est négatif.
  • Observez donc le cheval (ou les chevaux) car ainsi vous revenez ici et maintenant, et en faisant cela vous verrez déjà que le flux des pensées s’apaise, et peut-être même s’arrête. Si des pensées ou émotions arrivent, simplement observez-les sans les interpréter, sans les juger et sans les analyser. Ressentez et voyez que vous pouvez observer ces sensations et même celui qui les ressent. C’est ok; tout a le droit d’être là. Vous êtes le spectateur qui regarde le film qui se déroule en vous. Vous n’avez rien à faire à part observer, puis remettre votre attention sur les chevaux devant vous. Vous êtes simplement le témoin qui regarde apparaitre et disparaitre des énergies en lui. Voyez comment le mental fonctionne, prenez conscience à quel point il est contradictoire et qu’il nous mène toujours au doute, à la peur, à l’insatisfaction, au sentiment qu’il nous manque constamment quelque chose, à l’insécurité ou à la séparation.
  • Respirez profondément lorsque vous sentez l’agitation en vous et envoyez l’énergie dans le sol. C’est ok, tout va bien. Tout cela n’est qu’un processus de mise en conscience et de libération des énergies qui sont emprisonnées en vous depuis longtemps. Ce n’est pas vous et ce n’est pas à vous. Respirez et voyez que vous observez tout. Puis remettez votre attention sur les chevaux…

Faites cela pendant au moins 5 minutes, puis remerciez la Vie et le cheval (ou les chevaux) de vous permettre de vivre cette libération pour revenir dans la paix et la joie simple d’être soi.

observer les chevaux

Si vous désirez en savoir plus sur la faculté du cheval à nous guider vers nous-mêmes, découvrez ce super livre pratique et concis qui nous donne les bases de l’équicoaching.

Voila, j’espère que cet article vous aura apporté de la valeur, qu’il vous aura peut-être inspiré ou aidé ! N’hésitez pas à liker et à me laisser un commentaire ci-dessous…J’adore vous lire et échanger avec vous!

Et si ce contenu vous plait, je vous invite à lire d’autres articles sur mon BLOG, à voir mes vidéos sur ma CHAINE YOUTUBE et à me suivre sur ma PAGE FACEBOOK.

Dans le cas où vous n’auriez pas encore reçu mon CADEAU et que vous aimeriez avoir une RELATION DE REVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé plus haut dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Construisons ensemble un monde d’Amour, de cocréation et d’unification de tous les êtres vivants.

Avec bienveillance et gratitude

NB: Sachez que le lien vers Amazon est un lien partenaire. Cela veut dire que tout achat que vous effectuerez via ce lien me rapportera une (toute petite) commission, sans que cela ne change rien pour vous. C’est une vraie joie pour moi de vous donner de tout mon cœur, et de recevoir également de vous d’une autre manière. Profonde gratitude

>