fbpx
A certains moments de notre existence, on peut avoir la sensation d’être trop sensible et de ne pas savoir comment gérer cette sensibilité. En effet, il peut nous arriver d’être en relation avec d’autres personnes et d’être blessés ou heurtés par leurs paroles ou par leurs comportements. On peut même avoir la sensation d’être souvent à fleur de peau et de ressentir tout de façon amplifiée, ce qui complique généralement les relations que nous entretenons avec les autres.

En tant qu’humains, nous avons tous une manière différente de percevoir le monde et de l’expérimenter à travers nos sens. Chacun d’entre nous vit donc à partir de son propre regard et de sa propre sensibilité, ce qui fait que chaque individu expérimente différemment les mêmes situations en fonction de la manière dont il éprouve ses émotions et ses sentiments. Ainsi, il y a des gens qui vivent leur existence d’une façon plus profonde et intense que les autres, ce qui peut parfois être un peu délicat car ces personnes ressentent tout très fortement et peuvent donc être facilement bouleversées dans leur quotidien.

Pour avoir vécu certaines difficultés liées à un excès de sensibilité non canalisé, je connais bien la souffrance et le mal-être que l’on peut ressentir lorsqu’on se trouve dans des environnements où il y a beaucoup de monde et où l’ambiance est tendue, ou encore lorsqu’on ne se sent pas à notre place et qu’on a l’impression d’être un « extraterrestre » au milieu des autres . Cependant contrairement à ce qu’on peut penser face à cette grande sensibilité, ce n’est pas du tout une tare ou un problème de ressentir fortement et profondément ce qui se passe en nous et autour de nous. Cela nous rend en réalité plus humains car à travers notre grande sensibilité nous ressentons ce que les autres vivent, ce qui nous permet alors d’avoir de l’empathie et de la compassion pour les personnes qui nous entourent. Ainsi, être sensible n’est pas un défaut mais devient même une qualité lorsque nous apprenons à l’utiliser à bon escient au lieu de le subir…comme nos amis les chevaux le font naturellement.

 

Le cheval est un être hypersensible et certains humains sont comme lui

le cheval est sensible

Ayant pendant longtemps souffert de ma grande sensibilité sans parvenir à la gérer, ce n’est qu’il y a quelques années que j’ai pris conscience qu’en fait, j’étais comme un cheval. Bien évidemment certains chevaux sont plus sensibles que d’autres mais dans l’ensemble, comme tous les animaux de proie, notre ami équin est un animal d’une grande sensibilité ce qui lui permet de sentir à l’avance tout danger menaçant sa survie.

Avez-vous déjà observé la réaction d’un cheval lorsqu’il arrive dans un environnement agité comme sur un terrain de concours par exemple? Avez-vous également remarqué à quel point le cheval devient moins à l’aise face à une personne faisant semblant d’aller bien ou faisant croire qu’elle n’a pas peur? Dès qu’un cheval sent nos incohérences et notre manque de présence et de conscience, cela le stresse parce que pour lui nous devenons dangereux car imprévisibles. En effet, comment faire confiance à un être qui ne se rend pas compte de ce qui se passe réellement en lui, ou qui agit en niant les messages que lui donne son corps à travers ses émotions?

Comme toute personne très sensible, le cheval ne sait pas faire semblant et il perçoit tout ce qui se passe autour de lui avec intensité, ce qui l’amène à réagir parfois violemment si on ne l’écoute pas et qu’on le force à rester dans un environnement qui ne lui correspond pas. Il réagit aux stimuli plus intensément que d’autres animaux et préfère donc les environnements plutôt calmes. Notre ami équin déchiffre nos émotions et sait exactement ce qui se passe en nous à chaque instant. Il est très observateur et peut facilement percevoir les pensées, les vibrations énergétique et la communication non verbale des êtres qui l’entourent. On ne peut rien lui cacher et c’est la raison pour laquelle il est si doués pour nous aider en coaching ou en thérapie car même lorsqu’on ne souhaite pas voir quelque chose, il nous le renvoie spontanément avec bienveillance ce qui nous permet d’en prendre conscience pour ensuite nous en libérer.

cheval avec une jeune fille

Une personne sensible est exactement comme cela. Ayant des émotions amplifiées, elle ressent tout plus profondément que les autres et contrairement à eux, elle n’arrive pas à ignorer ce qu’elle perçoit. Rien qu’en étant en présence de quelqu’un de tendu, elle sent cette tension et cela la gène et la perturbe. Elle aimerait aider l’autre à se sentir plus paisible mais ce dernier ne se rendant même pas compte de sa propre tension, il devient très délicat pour ces deux personnes de communiquer ensemble et de garder une relation harmonieuse. C’est comme si elles ne parlaient pas la même langue: elles ne se comprennent pas et généralement l’émotivité de la personne sensible la fait réagir, comme un cheval que l’on maintient dans un environnement désagréable pour lui. C’est pour cette raison qu’il est difficile pour quelqu’un possédant une grande sensibilité de rester longtemps dans une foule ou dans un environnement rempli d’agitation, de stress ou de tension. Une telle personne apprécie la solitude car c’est fatiguant et désagréable pour elle de faire face à toutes les émotions et états d’être qu’elle capte des autres.  Ainsi après avoir été en public, une personne sensible a besoin de temps pour récupérer et pour se recentrer sur elle-même, et il en est de même pour le cheval.

En raison de sa grande sensibilité, le cheval – de la même manière que les humains ayant cette même sensibilité – est un être très en lien avec le monde invisible, le monde de l’énergie et de l’Esprit. C’est pourquoi il apprécie fortement lorsque nous interagissons avec lui de manière authentique, subtile et fine. Pour lui, avoir une relation avec l’humain n’est pas rien, et il prend très au sérieux son rôle de guide pour nous aider à nous reconnecter à la voie du coeur. Même lorsqu’il semble ne pas faire attention à nous, il est toujours présent et vigilant et sait exactement ce qui se passe en nous. Lors de notre rencontre avec lui, notre ami équin va d’abord nous observer – qu’on en soit conscient ou non -, pour ensuite s’ouvrir progressivement à nous avec le temps s’il juge que nous sommes dignes de sa confiance. Plus il se sentira à l’aise et en sécurité avec nous, plus nous auront avec lui une relation harmonieuse et profonde.

Tout comme une personne sensible, le cheval est souvent incompris dans ses réactions et ses comportements par ceux qui n’ont pas conscience de sa nature. Mais de la même manière qu’on apprend à comprendre le fonctionnement particulier de notre ami le cheval, on peut également apprendre à comprendre avec bienveillance notre propre fonctionnement ou celui de nos proches en voyant cette grande sensibilité non pas comme quelque chose à faire disparaitre, mais comme quelque chose à utiliser à bon escient pour vivre au mieux avec soi et les autres.

 

Comment suivre l’exemple du cheval et utiliser notre grande sensibilité à bon escient?

être à l'écoute de soi à travers sa sensibilité équine

Prendre conscience que j’étais comme un cheval au niveau de ma sensibilité a vraiment transformé ma façon de me considérer et d’agir. Au lieu de constamment avoir honte de moi et tenter de répondre aux demandes des autres (qui me disaient que je n’étaient pas normale et qu’il fallait que j’apprenne à être moins sensible), j’ai commencé à me dire qu’effectivement j’étais différente de certaines personnes mais que c’était ok. En voyant que je n’étais pas la seule et que l’animal qui me fascinait depuis toujours possédait les mêmes caractéristiques mais le vivait mieux que moi, je me suis alors mise à observer les chevaux qui m’entouraient et à regarder comment eux géraient leur sensibilité…

C’est ainsi que j’ai découvert leur secret que j’applique maintenant depuis environ 2 ans et qui a complètement changé ma réalité quotidienne et mes relations pour le meilleur. En plus de m’accepter comme je suis, je me suis mise à utiliser ma grande sensibilité non pas pour être en harmonie avec les autres, mais pour être en harmonie avec moi-même. Et en faisant cela, en me recentrant sur moi et en utilisant ma sensibilité pour être bien avec moi-même en premier lieu, mes relations avec les autres sont devenues spontanément de plus en plus belles et enrichissantes. Au lieu de me concentrer sur l’extérieur et de me heurter aux différences et aux incompréhensions des autres, je me suis tournée vers moi et j’ai appris à ressentir ce qui était juste pour moi et ce qui ne l’était pas, ce qui me correspondait de ce qui n’était pas en cohérence avec moi. Alors qu’auparavant je chercher à ce que tous le monde soit bien, à présent je sais aider ceux qui me le demande et laisser les autres vivre comme bon leur semble. Nous sommes tous différents et nous empruntons tous des chemins particuliers durant notre existence sur terre, et c’est parfait comme cela. Il n’y a pas à vouloir que tout le monde nous approuve ou nous aime, mais il est par contre indispensable de s’aimer soi, de se respecter, et de respecter les autres comme ils sont.

Ainsi si vous aussi vous avez l’impression d’être comme un cheval, acceptez et aimez votre singularité et ne vous jugez surtout pas. Vous êtes très bien comme vous êtes mais vous devez juste apprendre à utiliser votre sensibilité à votre avantage. Vous êtes comme un cheval, vous êtes rempli d’amour, plein de compassion, vrai et sincère; et même si parfois vous blessez les autres par vos réactions, vous ne le faites jamais intentionnellement. Ces réactions arrivent parce que vous ne vous écoutez pas; vous privilégiez les autres en n’écoutant pas vos propres besoins et comme un cheval qui est forcé de rester dans un environnement qui ne lui convient pas, votre être intérieur ne le supporte pas et vous pousse à en sortir. Etre sensible c’est en fait un cadeau, car cela nous permet d’être authentique et de suivre la guidance de notre coeur… Notre grande sensibilité nous interdit de nous mentir et d’être dans le paraitre, et cela nous amène alors à vivre de plus en plus en cohérence avec nous-mêmes.

exprimer sa sensibilité comme le cheval

Pour moi il n’y a pas de hasard, et le fait d’être attiré par les chevaux depuis toute petite et d’avoir vécu tout ce que j’ai vécu me permet aujourd’hui de voir à quel point la Vie est bien faite. Ma grande sensibilité m’a amené à communiquer intuitivement avec les chevaux et à prendre exemple sur eux; c’est comme ça que j’ai compris que la solution à tout nos problèmes et nos difficultés se trouve dans l’Amour inconditionnel. Plus on peut simplement accepter et aimer – et en premier lieu soi-même -, plus notre existence devient agréable, simple, légère, paisible et joyeuse et c’est ce que nos amis les chevaux nous montrent chaque jour si nous prenons le temps de les écouter. Avoir la sensibilité des chevaux et l’utiliser à bon escient c’est être authentique, c’est vivre pleinement à partir du coeur, c’est être ouvert envers les autres, c’est comprendre les gens et avoir de la compassion pour eux, c’est incarner nos valeurs profondes, c’est s’aimer soi et aimer le monde.

Alors si vous avez cette sensibilité du cheval, comprenez bien que c’est un vrai trésor que vous avez là, car c’est à travers la sensibilité et l’empathie que l’on peut créer de vrais liens, et que l’on peut réellement communiquer (même au-delà des mots, de l’espace et du temps). Ces merveilleuses qualités nous donnent la possibilité de partager, d’échanger et d’interagir harmonieusement non seulement avec nous-mêmes, mais également avec tous les autres êtres vivants. Prenez bien conscience de cela et si vous sentez qu’il est juste pour vous de suivre la voie du cheval, je vous invite à apprendre à vous aimer et à revenir vers vous-même un pas à la fois afin que vous puissiez enfin utiliser pleinement ce joyau intérieur qu’est votre sensibilité pour incarner le merveilleuse personne que vous êtes.

empathie et sensibilité permettent des relations harmonieuses

[Pour aller plus loin et découvrir concrètement comment vous aimer et revenir vers vous-même, n’hésitez pas à regarder cette vidéo qui vous révèlera les 5 clés pour y parvenir, ou à faire ce défi d’apprendre à vous aimer comme le cheval vous aime .]

Voila, j’espère que cet article vous aura apporté de la valeur, qu’il vous aura peut-être inspiré ou aidé ! N’hésitez pas à liker et à me laisser un commentaire ci-dessous…

Et en attendant de vous lire et de vous répondre, je me joins à mon ami le chat pour vous souhaiter à toutes et à tous un merveilleux temps de Noël. Profitez bien avec ceux que vous aimez, humains et animaux…

cheval hypersensibilité

Lectures recommandées: « Les chevaux ne mentent jamais » de Chris Irwin, « Le tao du cheval » de Linda Kohanov

Si ce contenu vous plait, n’hésitez pas à lire d’autres articles sur mon BLOG, à voir mes vidéos sur ma CHAINE YOUTUBE et à me suivre sur ma PAGE FACEBOOK.

Dans le cas où vous n’auriez pas encore reçu mon CADEAU et que vous aimeriez avoir une RELATION DE REVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé plus haut dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Construisons ensemble un monde d’Amour, de cocréation et d’unification de tous les êtres vivants.

Avec bienveillance et gratitude

NB: Sachez que les liens vers Amazon sont des liens partenaires. Cela veut dire que tout achat que vous effectuerez via ces liens me rapportera une (toute petite) commission, sans que cela ne change rien pour vous. C’est une vraie joie pour moi de vous donner de tout mon cœur, et de recevoir également de vous d’une autre manière. Profonde gratitude.

>