fbpx
Quand on regarde nos chevaux dans leur champ, quand on observe notre chien ou notre chat, il est fréquent que l’on se dise: « Wow ils ont la belle vie! J’aimerai tellement être à leur place. » Généralement lorsqu’on a ce type de pensées, c’est que l’on croit que nos problèmes sont extérieurs à nous et donc que si nous avions moins de choses à faire, moins de responsabilités, plus d’argent et un entourage plus harmonieux, nous pourrions vivre comme eux et être heureux pour toujours.

J’ai moi-même eu cette croyance pendant longtemps et c’est pourquoi je peux vous dire aujourd’hui qu’elle est complètement fausse! Eh oui, c’est un mythe de penser que nous ne sommes pas heureux en raison de nos activités, de nos possessions, de nos manques extérieurs, de notre entourage ou de nos responsabilités quotidiennes. Et si je peux vous le dire avec autant d’assurance, c’est parce que j’ai essayé, essayé et réessayé de changer l’extérieur de ma vie, mais malgré tous mes efforts ce n’est pas ainsi que j’ai trouvé le réel bonheur. Cela m’a juste permis de me sentir mieux momentanément, vous savez, comme lorsqu’on déteste son boulot et qu’on arrive en week-end. Le vendredi soir c’est la fête: on se sent heureux et léger; et puis le dimanche soir, le mal-être et le stress reviennent et on espère alors déjà être vendredi… J’ai connu ça, et à l’époque j’ai envié la paix d’esprit et la joie de vivre de mes animaux…jusqu’à ce que je prenne conscience que la différence qu’il y avait entre eux et moi et qui faisait qu’ils étaient paisibles et heureux alors que je ne l’étais pas, n’était pas celle que je pensais.

comment trouver le même bonheur simple que vivent les animaux

 

La vraie raison qui fait que nous n’arrivons pas à vivre le même bonheur que nos animaux

Tous les grands sages nous répètent inlassablement que le bonheur est en nous et que c’est une grande erreur que de le chercher à l’extérieur. Alors que je faisais tout pour me sentir mieux dans mon quotidien, je n’ai cessé de lire cette vérité sans réussir à vraiment saisir ce qu’elle voulait dire. Sur le moment je me disais: « Oui c’est bon, ça je sais déjà », sans me rendre compte qu’en réalité je ne l’avais pas intégrée concrètement. Savoir intellectuellement n’a rien à voir avec l’expérience directe, et ce n’est que beaucoup plus tard que j’ai pleinement compris ce que les sages pointent du doigt à travers ces mots.

Ce sont en fait encore une fois mes amis les animaux qui m’ont fait expérimenter que le vrai bonheur n’a en fait rien à voir avec ce qui se passe à l’extérieur. Il y a quelques années lorsque je m’occupais encore des chevaux et des vaches de la ferme familiale, j’ai vécu une expérience très particulière et surtout très profonde et forte avec une vache qui, suite à un accident, ne pouvait plus se lever. On l’a bien sûr soignée mais on n’était pas certains qu’elle se relèverait un jour et en attendant, on savait que malgré les médicaments elle souffrait beaucoup. Matin, midi et soir, je lui donnais à manger et à boire et je m’en occupais pour lui assurer le maximum de confort, mais je désespérais un peu car les jours passaient et rien ne semblait changer dans son état physique. Quelle ne fut donc pas ma surprise de voir qu’elle semblait heureuse! En fait, le seul changement notable était son oeil: plus les jours passaient, plus son regard était lumineux tout en étant serein. C’était vraiment beau à voir: cette vache, incapable de faire quoi que ce soit et piégée dans son corps, rayonnait plus de bonheur et d’amour que moi qui pourtant n’avais pas de problèmes touchant à ma santé ou à ma survie.

les animaux nous montrent comment trouver le bonheur

Cette vache m’a énormément appris car elle m’a montré que le bonheur est en chacun d’entre nous et qu’il s’exprime lorsque nous sommes connectés à notre coeur, ce qui n’est possible que lorsque nous sommes dans le moment présent. Contrairement à ce que je croyais, je me suis rendue-compte que nos amis animaux n’ont pas plus de chance que nous; c’est juste qu’ils vivent uniquement ici et maintenant et donc qu’ils laisse simplement s’écouler naturellement la joie, l’amour et la paix qui est dans leur coeur.Tout en ayant conscience de ce qui leur arrive, ils savent instinctivement agir lorsqu’ils le peuvent pour améliorer la situation,  ou simplement accepter les choses comme elles sont lorsqu’ils ne peuvent rien faire…

En passant du temps auprès de mon amie la vache j’ai pris conscience qu’en fait, ce qui m’empêchait réellement d’être présente et heureuse dans ma vie était le flux incessant des pensées qui, lorsque je leur prêtais attention, prenaient de l’importance en s’associant avec des émotions et sentiments qui m’emmenaient dans des scénarios liés au passé ou au futur. C’est ainsi que je me retrouvais tout le temps dans ma tête en train de ressasser ce qui m’était arrivé ou d’imaginer ce qui pourrait m’arriver, et c’est en fait cette tendance à croire et suivre toutes ces pensées qui me mettait dans la peur, les doutes, le mal-être, la frustration ou les regrets. Et face à cette vache rayonnante de bonheur alors qu’extérieurement elle n’était pas à envier, j’ai pleinement pris conscience que c’était vraiment moi qui me coupais de ce même bonheur et que quoi qu’il arrive, il était possible d’être heureux et en paix car cette joie et cette sérénité ne sont pas séparées de qui nous sommes vraiment au fond de nous.

 

Le mental-égo: un outil au service du coeur et non un dictateur!

l'amour et le bonheur sont indissociables

Ces multiples voix qui s’expriment en nous et que l’on prend souvent pour nous-mêmes ne sont en fait que des pensées que l’on a l’habitude de croire et de suivre, ce qui nous donne l’impression qu’elles font un avec notre identité. L’ensemble de ces voix est en fait ce que l’on nomme le mental-égo qui, à la base, est nécessaire car il nous permet de gérer le côté pratique de la vie sur terre en tant qu’individus. Les animaux ont également un mental et un égo mais contrairement à nous, ces derniers sont bien à leur place d’outils au service de « quelque chose » de plus grand.

[Pour découvrir les 7 principales phrases que nous répète le mental-égo pour nous couper du bonheur, je vous invite à regarder cette courte vidéo.]

Chez l’humain, le mental-égo transgresse généralement ses fonctions en cherchant à tout contrôler dans notre existence, d’où les problèmes et le mal-être qu’on expérimente. Pour vous donner quelques exemple, c’est lui qui:

  • nous fait nous comparer aux autres
  • nous amène à nous sentir attaqués et ainsi réagir lorsqu’on reçoit une remarque, ce qui nous conduit à avoir la sensation qu’on est en survie et donc à vivre des relations remplies de peurs et de conflits avec les autres
  • cherche toujours à avoir raison et qui préfère même le mal-être au fait d’avoir tord
  • nous fait tourner en rond dans les vieilles histoires négatives, le passé ou le futur, la peur, les doutes, la rancune, la culpabilité, la honte…
  • résiste au changement et au courant naturel de la Vie
  • nous amène dans le jugement, les suppositions ou les interprétations qui vont vers la peur, la méfiance, la séparations, les conflits
  • Nous amène à nous sentir petits, mal, pas à notre place, angoissés, nerveux, pas à la hauteur,…

En résumé, c’est lui qui nous remet toujours dans le négatif, dans la résistance, dans le conflit, dans l’insécurité et dans le sentiment d’incomplétude. C’est lui qui, à travers toutes sortes de stratégies plus ou moins subtiles, renforce nos fausses croyances, nos blessures intérieures et nos conditionnements limitants qui nous maintiennent dans la souffrance et le mal-être.

Mais pourquoi fait-il cela? Pourquoi nous pousse-t-il toujours hors du moment présent? Pourquoi adore-t-il autant le drame, les complications et les scénarios catastrophes? Tout simplement parce que c’est ainsi qu’il se nourrir et qu’il vit; c’est ainsi qu’il garde le pouvoir sur nous. Et plus on donne d’attention à ses multiples voix, plus il prend de la force et devient notre bourreau…Tel un petit hamster qui tourne sans fin dans sa roue, il se nourrit de nos peurs, de notre stress, de notre mal-être et de notre souffrance pour accélérer encore plus cette roue et amener encore plus d’agitation en nous.

Et lorsqu’il prend toute notre attention, le mental-égo devient comme un énorme nuage qui obstrue totalement notre Soleil intérieur. Ainsi coupé de notre réelle Identité et de son pouvoir, nous ne pouvons plus en percevoir les parfums que sont la joie, la paix et l’amour. A la place nous sentons les odeurs de peurs, d’angoisses, de compétitivité, de haine, de jugement qui accompagnent généralement ce dictateur que nous avons bien souvent en nous à notre insu.

 

Les 2 clés pour parvenir à expérimenter le bonheur que connaissent nos animaux au quotidien

comment vivre le bonheur quoi qu'il arrive

Mais arrivé ici vous vous dites peut-être: « Oui je suis d’accord avec tout ceci. Je sais bien que le bonheur n’est pas extérieur à moi et que c’est le mental-égo qui m’en coupe, mais comment faire alors pour le remettre à sa place d’outil au service du coeur? »

Comme on vient de le voir, la peur (et ses dérivés) est en lien avec le mental-égo (car je vous rappelle qu’à la base l’égo est notre système de survie), et l’amour (et ses dérivés) est en lien avec le Coeur. En réalité, nous sommes tous fondamentalement le Coeur, le mental-égo n’étant – je le répète – qu’un outil au service du Coeur afin de pouvoir vivre dans ce monde en tant qu’individus. Il n’y a donc pas à vouloir l’éliminer, mais simplement à lui faire reprendre sa vraie place de « serviteur » pour ne plus subir sa dictature non-constructive (voire même bien souvent destructive), et enfin vivre selon notre vibration profonde.

  1. La première clé pour remettre le mental-égo au service du Coeur et ainsi vivre notre quotidien avec bonheur et sérénité est de personnaliser ce mental-égo. Pour cela, n’hésitez pas à lui donner une forme et/ou un nom de manière à bien le différencier de vous et ainsi d’arrêter de croire et de suivre tout ce qu’il vous dit. Regardez-le comme un personnage à votre service: donnez-lui des directives pour que vous puissiez collaborer ensemble, et sachez remettre en questions ses conseils et idées…Rappelez-vous également que le mental-égo prend son pouvoir sur nous à travers la résistance et le conflit. Ainsi, évitez vraiment de vous battre avec lui car cela le renforcera. Au contraire, rassurez-le; parlez-lui avec bienveillance et compréhension; expliquez-lui que contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas à lui de tout porter sur ses épaules et qu’il peut donc se calmer et se relaxer en laissant le Coeur/ la Vie prendre le relais. N’oubliez pas non plus de le remercier pour son aide, et utilisez votre discernement pour ne prendre de lui que ce qui est constructif pour vous et pour votre entourage.
  2. La deuxième clé pour remettre le mental-égo au service du Coeur est en fait une extension de la première. En effet afin de diminuer le pouvoir de la peur et de ses dérivés, il est essentiel de développer la qualité principale du Coeur, c’est à dire l’Amour. Et comment faire cela? Tout simplement en développant toutes les qualités qui y sont liées telles que l’ouverture, le pardon, la tolérance, la bienveillance, la confiance, le lâcher-prise, la patience, la vulnérabilité, l’humilité, la compassion…Plus vous allez vivre selon ces qualités, plus vous allez avoir l’agréable surprise de vous sentir heureux sans raison. C’est le mental-égo qui assombrit notre Etre, et c’est donc en faisant briller notre lumière intérieure que l’obscurité se dissipe petit à petit pour laisser le bonheur, l’amour et la sérénité rayonner en nous et autour de nous.

Le Coeur n’est présent qu’ici et maintenant alors que le mental-égo dictateur, lui, n’existe que dans le passé et le futur. Faisons donc comme nos amis animaux et tentons autant que possible de vivre dans le moment présent, car c’est là que nous expérimenterons la joie de vivre et la paix intérieure que nous recherchons tant. Pour aller plus loin et découvrir comment vivre dans le moment présent avec notre cheval, cliquez ici..

Lectures recommandées: « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle, « Conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch

être heureux avec ce qu'on a

Voila, j’espère que cet article vous aura apporté de la valeur, qu’il vous aura peut-être inspiré ou aidé ! N’hésitez pas à liker et à me laisser un commentaire ci-dessous…J’adore vous lire et échanger avec vous!

Et si ce contenu vous plait, n’hésitez pas à lire d’autres articles sur mon BLOG, à voir mes vidéos sur ma CHAINE YOUTUBE et à me suivre sur ma PAGE FACEBOOK.

Dans le cas où vous n’auriez pas encore reçu mon CADEAU et que vous aimeriez avoir une RELATION DE REVE avec vous-même et avec votre cheval, entrez votre prénom et votre email dans le formulaire (situé plus haut dans la barre latérale droite de votre écran) pour recevoir GRATUITEMENT mon guide.

Construisons ensemble un monde d’Amour, de cocréation et d’unification de tous les êtres vivants.

Avec bienveillance et gratitude

Anna

NB: Sachez que les liens vers Amazon sont des liens partenaires. Cela veut dire que tout achat que vous effectuerez via ces liens me rapportera une (toute petite) commission, sans que cela ne change rien pour vous. C’est une vraie joie pour moi de vous donner de tout mon cœur, et de recevoir également de vous d’une autre manière. Profonde gratitude.

>